D’après une notification du ministère de la Justice datée du 29 octobre 2019, 90 prisonniers (dont 17 femmes) qui avaient demandé au ministère des réductions de peine, ou une