Tout Sauf les Armes : Le Premier ministre sollicite le soutien de l’Est

Lors de la deuxième étape de sa tournée européenne, le Premier ministre Hun Sen a demandé à ses hôtes de soutenir le royaume alors que l’UE réexamine actuellement le maintien de l’accord préférentiel «Tout Sauf les Armes».

Hongrie

S’adressant mardi au président hongrois, Janos Ader, S.E Hun Sen a sollicité le soutien du dirigeant : « Ce que le Cambodge souhaite, c’est que l’Union européenne gère le processus de manière équitable pour notre pays », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre cambodgien rencontre le président hongrois, Janos Ader. Photographie AKP
Le Premier ministre cambodgien rencontre le président hongrois, Janos Ader. Photographie AKP

La tournée de cinq jours du leader cambodgien a commencé en République tchèque et s’est achevée en Bulgarie cette semaine.

République tchèque

Le Premier ministre a rencontré lundi à Prague son homologue tchèque, Andrej Babis. Ce dernier a déclaré que les discussions permettront de résoudre le problème :  « En ce qui concerne le retrait du TSA par la Commission européenne, la République tchèque estime que l’accord est un outil très important et que le Cambodge a une approche positive en matière de droits de l’homme.

Hongrie

Selon un message Facebook du Premier ministre cambodgien, le dirigeant hongrois aurait également soutenu la requête de son homologue.

En juin dernier, S.E Hun Sen avait rencontré le Premier ministre hongrois Viktor Orban en Hongrie. Ce dernier s’était engagé à défendre la position cambodgienne dans le cadre de la procédure d’examen du régime préférentiel. La décision finale sur l’examen de L’Union européenne doit être rendue en février.

Retrait

L’Union européenne a entamé l’examen du retrait du régime préférentiel après la dissolution par la Cour suprême du principal parti d’opposition, le PNSC, huit mois avant les élections nationales de juillet 2018. Le bloc européen est le plus grand marché d’exportation du Cambodge (39% des exportations du pays).

Bulgarie

Lors de sa  rencontre à Sofia avec le président bulgare, Rumen Rade, le chef du gouvernement royal a demandé à la Bulgarie, en tant que membre de l’Union européenne, « de rendre justice au Cambodge en ce qui concerne les préférences tarifaires de l’accord ”Tout sauf les armes”, affirmant que le processus de démocratisation au Cambodge ne recule pas ».

Haut de page