Société – Recyclage : Impliquer les citoyens dans le recyclage du verre et des déchets organiques

Verre

Au Cambodge, les boîtes de conserve, bouteilles en plastique et carton sont collectés par les chiffonniers, mais le verre pose problème. C’est un matériau lourd, encombrant et potentiellement dangereux en raison des risques de casse. Il n’est aussi pas rentable de le collecter, tant pour les chiffonniers que pour les recycleurs – exportateurs.

Gaia, recyclage du verre

Gaia (Siem Reap) est actuellement le seul recycleur de verre au Cambodge. L’entreprise a importé un concasseur et se trouve en mesure de pulvériser le verre en un sable fin de bonne qualité, susceptible d’être utilisé pour la filtration de l’eau, par exemple.

Les employés de Gaia doivent laver les récipients et enlever étiquettes et capuchons / bagues et inserts avant le concassage, une opération 100% manuelle. L’entreprise a toutefois la capacité de traiter de 3 à 5 tonnes en 8 heures. Elle a lancé un service de collecte sur abonnement à Siem Reap.

Solution pour Phnom Penh

À Phnom Penh, Gaia accepte de ne rien facturer, étant entendu que l’ONG Only One Planet doit se charger de l’acheminement du verre depuis la capitale jusqu’à Siem Reap. Le camion le moins cher propose 160 dollars US par trajet (aller simple). L’ONG souhaite couvrir ces frais en facturant un petit montant aux entreprises dans un point de collecte sélectionné, où les bouteilles pourraient être directement placées sur le camion.

Farm to Table (Boeung Keng Kang 1) organise une collecte tous les lundis de 13h à 19h
Farm to Table organise une collecte tous les lundis de 13h à 19h. Photographie fournie

Pour les foyers, Farm to Table (Boeung Keng Kang 1) organise une collecte chaque lundi de 13h à 19h, au tarif de 0,50 dollars US par kg. Only One Planet espère attirer des entreprises soucieuses de l’environnement et susceptibles de parrainer l’initiative et d’aider à réduire les coûts.

Déchets alimentaires

Les déchets alimentaires constituent de loin la plus grande proportion de déchets jetés dans les décharges au Cambodge, soit 51,9% en volume. Il est intéressant de rappeler que 55,3% de tous les déchets solides de la capitale proviennent des particuliers,  les hôtels et guesthouses se classent au 2e rang avec 16,7%.

Quelques installations de compostage ont récemment vu le jour au Cambodge, mais aucune, apparemment, ne propose de plan de collecte. Certains restaurants ont un accord informel avec des éleveurs de porcs locaux ; leurs déchets alimentaires sont distribués aux agriculteurs qui doivent en organiser la collecte.

Le compostage à domicile serait donc une proposition attrayante pour réduire les déchets dans la capitale. Un certain nombre d’ONG et de jeunes entreprises tentent aujourd’hui de sensibiliser et d’améliorer l’accès à l’information ainsi qu’aux produits et services.

Compost

Compost City, une startup prometteuse créée par trois jeunes Cambodgiennes, fournit tout le matériel, la formation et le soutien à toute personne intéressée par le compostage. L’entreprise propose de petites unités adaptées aux balcons. Et, s’il n’est pas possible d’utiliser tout le compost produit (42 kg environ en 7 semaines), Compost City peut fournir un service de ramassage et le compost sera vendu ou donné à des écoles pour leurs jardins.

- VORN Lida - CHHOEUN Samorn - TCHAW Monorom
VORN Lida, CHHOEUN Samorn et TCHAW Monorom de Compost City. Photographie fournie

Sacs en plastique

Rehash Trash à Siem Reap est une entreprise sociale qui soutient les femmes en situation de risque, et propose une large gamme de produits en transformant les contenants en plastique en sacs et accessoires.

Rehash Trash
L’équipe de Rehash Trash. Photographie fournie

Ressources de recyclage au Cambodge

Only One Planet essaie de conserver au Cambodge une liste à jour des entreprises ou même des particuliers pouvant accepter divers matériaux ou objets à des fins de réutilisation / recyclage dans leurs opérations. Cette liste peut être consultée ici : https://onlyoneplanetkh.com/resources (en anglais).

Texte : Sandy Kotan from Only One Planet & CG – Photographies fournies

En savoir plus sur Only One Planet :

Haut de page