Santé : La Fondation GX officialise ses programmes de santé publique au Cambodge

La Fondation GX a signé mardi deux protocoles d’accord visant à éliminer la cécité causée par la cataracte au Cambodge. La cérémonie a eu lieu dans les salons de l’hôtel Rosewood à Phnom Penh.

Les protocoleS d’accord sur le projet d’élimination de la cécité par la cataracte ont été signés par Leung Chun-ying, président de la Fondation GX, et le ministre cambodgien de la Santé, Prof. MAM Bunheng, en présence de l’ambassadeur de Chine au Cambodge, Wang Wentian.

Leung Chun-ying, président de la Fondation GX, et le ministre cambodgien de la Santé, S.E Mam Bunheng
Leung Chun-ying, président de la Fondation GX (Premier plan), et le ministre cambodgien de la Santé, Prof. MAM Bunheng

Leung Chun-ying

Lors de la cérémonie de signature, Leung Chun-ying a déclaré que les accords de mardi officialisaient les efforts de la fondation pour éliminer la cécité causée par la cataracte au Cambodge. « La Chine et le Cambodge ont maintenu des relations fortes et cordiales à tous les niveaux et dans tous les domaines. Le lancement du premier programme international de la Fondation GX dans la province de Prey Veng (sud-est) renforcera davantage le partenariat et les objectifs communs de nos deux pays.», a-t-il déclaré.

« Dans le cadre de ce programme, la Fondation GX effectuera des opérations chirurgicales gratuites pour restaurer la vue de tous les patients aveugles atteints de cataracte à Prey Veng », a-t-il ajouté. Il a également rappelé que l’opération de la cataracte est un acte chirurgical simple, rapide et sans douleur et que les Cambodgiens atteints de cette maladie doivent consulter rapidement avant que leur état n’empire.

À ce jour, la fondation a consulté 10 504 patients et a opéré 4 961 patients.

Cataracte

On estime qu’il reste au Cambodge 300 à 400,000 personnes à opérer. L’opération n’est ni chère ni trop complexe mais la réaliser exige des compétences très spécialisés dont le royaume manque cruellement. Le Cambodge ne compte guère plus d’une vingtaine de chirurgiens ophtalmiques.

Opération de la cataracte
Opération de la cataracte. Photographie N.Lee

La cause de la prévalence élevée de cette pathologie au Cambodge se trouve dans l’histoire et la géographie : la malnutrition de la période Khmer Rouge a fragilisé les organismes, sa situation tropicale rend le pays très exposé aux plus intenses des rayons du soleil. Le problème est aggravé par la poussière, omniprésente sur les routes de campagne. On estime que « plus de 10,000 nouveaux cas » apparaissent chaque année.

Fondation GX

La Fondation GX est une ONG chinoise enregistrée dans la région administrative spéciale de Hong Kong.  Elle a pour vocation de fournir une aide humanitaire dans le secteur de la santé publique. Elle a été créée en 2018 dans le cadre du programme des Nouvelles routes de la Soie.

Ambassadeur de Chine

L’Ambassadeur de Chine au Cambodge, M. Wang Wentian, a déclaré que le projet était une nouvelle étape de la participation de la Fondation GX à la construction des Nouvelles routes de la Soie. Il a ajouté que l’assistance dans les soins médicaux demeurait un aspect important de la coopération sino-cambodgienne.

L'Ambassadeur de Chine au Cambodge, M. Wang Wentian
L’Ambassadeur de Chine au Cambodge, M. Wang Wentian

« En plus d’aider à construire des hôpitaux au Cambodge, la Chine fournit des soins médicaux à la population cambodgienne sous diverses formes, allant de l’éradication de la cataracte à la lutte contre le paludisme à des opérations médicales pour les enfants atteints de maladies cardiovasculaires », a déclaré l’ambassadeur.

« La Chine a toujours attaché de l’importance à la  santé du peuple cambodgien en fournissant des subventions et des aides pour améliorer la santé publique et les conditions sanitaires du pays» , a-t-il conclu.

Ministre de la Santé

Le ministre de la Santé, Prof. MAM Bunheng a déclaré que la cataracte demeurait une préoccupation majeure pour de nombreux patients au Cambodge. «  Ce projet est de première importance dans l’objectif de restaurer la vue des patients atteints de cataracte au Cambodge. Cette maladie provoque plus de 74% des cas de cécité. Et, nous avons besoin de plus de ressources pour lutter contre cette maladie. Nous avons besoin de ressources humaines, d’équipements et de technologies modernes », a déclaré le ministre.

le ministre cambodgien de la Santé, Prof. MAM Bunheng
le ministre cambodgien de la Santé, Prof. MAM Bunheng

« Je suis convaincu que la signature du protocole d’accord aujourd’hui amènera les secteurs public et privé, ainsi que les universités des deux pays, la Chine et le Cambodge, à collaborer étroitement pour éradiquer la cécité causée par la cataracte dans la province de Prey Veng et, à terme, dans l’ensemble du royaume », a-t-il ajouté.

En remerciant la fondation, le ministre de la Santé cambodgien a également fait l’éloge du projet d’élimination de la cécité par la cataracte actuellement en cours dans la province du sud-est de Kampong Cham, précisant que les équipes médicales cambodgiennes ont beaucoup appris de leurs homologues chinois.

Oknha YUM Sui Sang
Oknha YUM Sui Sang

Enfin, Oknha YUM Sui Sang, président de la Hong Kong Business Association of Cambodia a délivré un discours de remerciements, en particulier à l’égard de la Fondation GX et de son équipe.

Texte et photographies par Christophe Gargiulo

Haut de page