Démographie : Deux millions de personnes âgées en 2030

Le nombre de personnes âgées dans le royaume devrait atteindre environ deux millions d’individus en 2030. Cela représenterait 11% de la population totale du pays.

Deux millions de personnes âgées en 2030
Deux millions de personnes âgées en 2030

Ce chiffre a été partagé par SE Vong Sauth, ministre des Affaires sociales, des Anciens combattants et de la Réhabilitation des jeunes, lors de la célébration de la Journée nationale des personnes âgées dans la province de Battambang.

S.E. Vong Sauth a souligné les problèmes auxquels font face les personnes âgées du pays, expliquant que les soins aux personnes âgées sont encore limités en raison de leurs mauvaises conditions de vie, en particulier dans les zones reculées.

Croissance rapide

Le taux de croissance de la population âgée est évalué à 80,1%, tandis que celui de la population totale est estimé à 18,2% entre 2015 et 2030, indique un document du gouvernement, rappelant qu’en 2015, sur une population totale de 15,3 millions, il y avait 1,11 million de personnes âgées.

Priorité

Le gouvernement royal du Cambodge (GRC) indique prêter une attention toute particulière à cette tendance démographique. « Nous avons mis en place des centres de prise en charge des personnes âgées…Nous avons également élaboré une politique nationale en faveur des personnes âgées pour 2017-2030. Il s’agit d’efforts supplémentaires pour améliorer la qualité de vie de la population âgée, garantir leur bien-être et assurer une société inclusive au Cambodge », avait souligné le Premier ministre Hun Sen lors du lancement de la politique nationale sur le vieillissement 2017-2030, en janvier dernier.

Neuf axes

Cette politique nationale identifie neuf priorités vers les personnes âgées : la sécurité financière, la santé et le bien-être, le mode de vie, l’environnement favorable, le vieillissement actif et les associations de personnes âgées, les relations intergénérationnelles, la prévention des abus, de l’indifférence et de la violence, remédier aux situations d’urgence, et la préparation au vieillissement. Le gouvernement royal indique, par ailleurs, travailler sur la mise en place des associations de personnes âgées dans l’ensemble des communes et quartiers du pays.

Raisons

Le nombre de personnes âgées et l’espérance de vie augmentent dans le royaume. Le groupe de personnes âgées qui connaît la croissance la plus rapide est celui des «plus âgés» ou ceux âgés de plus de 80 ans. Les Cambodgiens nés en 2008 peuvent s’attendre à vivre jusqu’à la soixantaines, alors que les bébés nés en 2030 seront susceptibles de vivre jusqu’à 70 ans.

Veuves

Au Cambodge, il y a 69 hommes pour 100 femmes âgés de plus de 60 ans, et le ratio est de 61% chez les personnes âgées (80 et +).  Près de la moitié des femmes âgées (46%) sont veuves au Cambodge, contre seulement 11% des hommes le sont. Les personnes âgées sont malheureusement un groupe largement oublié dans les débats sur le développement.

Les initiatives sont habituellement limitées aux filles et aux femmes en âge de procréer. De même, les discussions sur l’invalidité ont tendance à se concentrer sur les groupes plus jeunes, malgré l’augmentation des taux d’invalidité avec l’âge.

Les contributions des personnes âgées à un développement communautaire plus large sont souvent invisibles, alors qu’elles sont souvent indispensables, non seulement grâce à leur leadership local, mais aussi, par exemple, pour libérer les autres membres de la famille pour travailler en s’occupant d’enfants de parents migrants ou en prenant soin des personnes malades.

Challenges

Les personnes âgées du Cambodge sont confrontées à de multiples sources de vulnérabilité. Il s’agit notamment de revenus faibles, de handicaps fonctionnels, de problèmes de santé, et d’isolement social.  Pour les personnes âgées qui doivent continuer à travailler, une mauvaise santé affecte directement leurs moyens de subsistance. L’isolement social affecte également la santé psychologique et physique.
La majorité des femmes âgées n’ont pas les compétences en éducation et en littératie pour participer pleinement à la société. Chez les femmes âgées de 80 ans et plus, par exemple, le taux d’alphabétisation n’est que de 9%. En conséquence, les femmes âgées cambodgiennes n’ont généralement pas d’immatriculations administratives appropriées pour l’identité, le foncier ou d’autres biens, et ont tendance à dépendre de leurs enfants, en particulier des garçons, pour les soutenir durant la vieillesse.

Pagodes

Traditionnellement, les pagodes cambodgiennes participaient à la prise en charge des personnes âgées pauvres, avec parfois l’appui d’ONG de proximité. Toutefois, les pagodes doivent maintenant faire face aux dépenses de fonctionnement d’électricité, d’eau et de collectes des ordures. Les responsables des pagodes demandent ainsi parfois aux résidents de participer.

Besoin de système de retraite

Et, les places se font aussi de plus en plus rares. Même si cela fait partie des projets à venir du gouvernement, il n’existe pas encore de système de retraite généralisé, à l’exception des fonctionnaires et des vétérans de guerre. Et, les personnes âgées démunies font en général appel à leurs familles ou à leurs proches pour subsister alors qu’elles n’exercent plus d’activité leur permettant de subvenir à leurs besoins.

CG

Haut de page