Bouddhisme : Disparition du vénérable Las Lay à 106 ans

Le vénérable Las Lay, l’un des plus anciens moines du Cambodge ayant consacré toute sa vie à promouvoir le bouddhisme, est décédé mardi à l’âge de 106 ans dans la pagode Sansom Kosal à Phnom Penh.

Le vénérable Las Lay
Le vénérable Las Lay

Samdech Preah Dhammalikhita Las Lay était le premier adjoint Sanghanayaka du Cambodge, président du Conseil judiciaire de la Sangha du Cambodge, et également chef de la pagode Sansom Kosal.

Las Lay est né en 1914 dans le district de Ponhea Leu, dans la province de Kandal. Il est entré en religion alors qu’il était encore adolescent.

Sous le régime des Khmers Rouges, il a été défroqué. En 1978, les soldats de Pol Pot ont tenté à deux reprises de l’assassiner, sans succès. En 1979, Las Lay a réintégré la pagode, et consacré ensuite sa vie à promouvoir le bouddhisme.

Le moine a écrit 13 livres de Dhama. Il parlait couramment le Pali, le français, le sanskrit et le thaï. Il fut également responsable de la construction de maisons de moines, et du lycée bouddhiste Samdech Preah Dhammalikhita Las Lay.

Sa dépouille restera dans la pagode Sansom Kosal pendant 100 jours afin que le public puisse lui rendre un dernier hommage, jusqu’à la cérémonie des funérailles qui aura lieu le 3 février 2019. Il sera ensuite incinéré devant le Wat Botum à Phnom Penh.

Le Premier ministre Hun Sen a envoyé une lettre de condoléances au vénérable Tep Vong, grand patriarche suprême de la secte Mohanikaya : « Mon épouse et moi sommes profondément choqués et attristés d’apprendre le décès de Samdech Preah Dhammalikhita Las Lay, c’est la disparition de l’un des moines les plus savants du Royaume.»

Haut de page