BAD : 1,45 milliard $ pour accroître la compétitivité du Cambodge

La Banque asiatique de développement (BAD) a approuvé vendredi dernier une nouvelle stratégie de partenariat avec le royaume.

Mme Sunniya Durrani-Jamal, directrice de la BAD pour le Cambodge
Mme Sunniya Durrani-Jamal, directrice de la BAD pour le Cambodge

L’objectif est de soutenir le Cambodge dans son ambition de devenir un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure dès 2030. Dans le cadre de ce partenariat, la BAD fournira 1,45 milliard de dollars américains en prêts, dons et assistance technique. Les priorités du partenariat seront :

  • l’agriculture et la gestion des ressources naturelles
  • l’amélioration des conditions de vie
  • les infrastructures d’énergies renouvelables
  • le développement des ressources humaines

Ambitions

Dans un communiqué, Mme Sunniya Durrani-Jamal, directrice de la BAD pour le Cambodge, a déclaré que la nouvelle stratégie soutenait les objectifs du gouvernement consistant à accroître la compétitivité, à diversifier les sources de croissance, à favoriser un développement durable et inclusif, à renforcer la résilience au climat, et à accélérer les réformes en matière de gouvernance.

« L’économie cambodgienne a connu une croissance moyenne de 8% entre 1999 et 2018, ce qui en fait l’un des pays à la croissance la plus rapide du monde. Le revenu national brut par habitant est passé de 290 dollars en 1998 à 1 380 dollars en 2018 », a-t-elle indiqué.

Challenges

Toutefois, elle a rappelé que la protection sociale restait limitée et que les progrès en matière de santé et d’éducation restaient fragiles. L’accès à l’assainissement reste également inférieur à la moyenne des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure.

Elle a ajouté que le Cambodge était confronté à un environnement commercial mondial incertain et à une concurrence accrue dans la région. Les efforts de diversification de l’économie dans les secteurs des services et de la fabrication ont été entravés par le manque de main-d’œuvre qualifiée, les lacunes dans les infrastructures, et les processus opérationnels manquant de transparence.

Jeunesse

« Ce nouveau partenariat contribuera à créer de meilleures opportunités d’emploi pour les Cambodgiens. Compte tenu de la jeunesse de la population, le développement de l’utilisation des technologies numériques et de la valorisation des innovations est au cœur de notre stratégie de partenariat  », a conclu Mme Durrani-Jamal.

Haut de page