Société : 5 483 associations et ONG enregistrées au Cambodge

Début septembre, le ministère de l’Intérieur a annoncé que 5 483 associations et organisations non gouvernementales (ONG) sont enregistrées dans le royaume.

5 000 associations et ONG enregistrées au ministère de l'Intérieur
5 483 associations et ONG enregistrées au ministère de l’Intérieur. Photographie Christophe Gargiulo

ONG et associations

Sur ce nombre, 2 203 sont des associations et les 3 280 autres sont des ONG (organisations non gouvernementales). Le ministère de l’Intérieur indique en avoir supprimé 81 de sa liste officielle. Aussi, selon le ministère, seules 1 634 d’entre elles sont réellement actives.

Dans son communiqué, le gouvernement royal encourage « le fonctionnement productif des agences de développement enregistrées ».

ONG ou association ? Quelle différence ?

Si la terminologie est différente, il n’existe pas réellement de distinction légale entre ces deux entités. Une ONG est une organisation non gouvernementale. Une association est un terme plus généralement utilisé pour désigner une association à but non lucratif. En France, une ONG n’a pas d’existence légale. Elle est généralement enregistrée soit en tant qu’association soit comme fondation.

Dans le langage courant, la distinction est surtout faite par la taille et le rayon d’action. On parle généralement d’association pour des entités modestes œuvrant à l’échelle d’un quartier ou d’une petite ville. Mais, là encore la distinction est difficile car, par exemple, les chambres de commerce sont des associations ayant une portée nationale, voire internationale.

Une ONG, même si elle peut avoir des statuts identiques à ceux d’une association, est plutôt une entité de taille conséquente, agissant à l’échelle nationale ou internationale. Le terme ONG a été créé par l’ONU en 1945 pour permettre à des organisations internationales indépendantes (en principe) de siéger en qualité d’observateurs dans certaines de ses réunions.

« La différence entre les ONG et les associations se situe dans l’échelle de leurs actions et surtout dans le poids qu’elles ont dans la balance internationale. C’est le traitement qu’on leur accorde ainsi que la publicité et la légitimité dont elles se parent qui sont les points clés, et pourtant un peu flous, de la frontière qui les sépare. » (http://www.carenews.com/fr/news/795-dis-flavie-quelle-difference-entre-ong-et-association.)

ONG au Cambodge

La loi de 2015 sur les associations au Cambodge fait une légère distinction entre différentes catégories.

Une «association domestique» désigne une organisation constituée en vertu des lois du Cambodge par des personnes physiques ou morales ayant pour but de représenter et de protéger les intérêts de leurs membres sans générer ni partager de bénéfices.

On entend par «organisation non gouvernementale nationale» une organisation sans adhésion, créée en vertu de la législation cambodgienne par des personnes physiques et / ou des entités juridiques et visant à fournir des fonds et des services d’intérêt général dans un ou plusieurs secteurs sans générer ni partager de bénéfices.

On entend par «association ou organisation non gouvernementale étrangère» une organisation juridique établie en dehors du pays ayant pour but de mener des activités au service du public sans générer de profits.

«Association» désigne les associations nationales et étrangères.

Le terme «organisation non gouvernementale» désigne les organisations non gouvernementales nationales et étrangères.

Les ONG au Cambodge ont souvent été sous les feux de l’actualité. Les ONG d’urgence sont relativement bien vues pour leurs interventions sur le terrain. C’est un peu différent pour les grosses ONG de développement, fréquemment montrées du doigt pour leur train de vie, leur propension à s’installer durablement et, parfois, pour leur attitude qualifiée d’ingérence par le gouvernement.

Pour en savoir plus sur les ONG, lire notre dossier « L’avenir des ONG aujourd’hui au Cambodge ».

CG

Haut de page