Interview flash : Marianne Clais, la plus jeune des participantes au Forum des femmes de Singapour

Marianne Clais sera la plus jeune des participantes du Cambodge au prochain Forum des femmes de Singapour qui aura lieu du 18 au 20 septembre 2019.

Pour la lycéenne, bien connue à travers la fondation Airavata et pour son travail de mannequin, Singapour est un honneur et « une occasion de se démarquer ».

Entretien flash :

Marianne Clais
Marianne Clais, la plus jeune des participantes au Forum des femmes de Singapour

CM : Quelles sont tes impressions pour cette participation ?

Cela fait vraiment plaisir. L’ambassadrice a montré un réel intérêt pour mon travail. J’y apprendrais aussi certainement beaucoup de choses et ce sera également l’occasion de me démarquer.

CM : Se démarquer ?

Étant la plus jeune, ce sera forcément un peu différent pour moi. Mais, ce sera surtout l’occasion de parler de la fondation de mes parents. J’y vais comme représentante d’Airavata, mais aussi pour mes activités de mannequin. Je tiens à préciser « mannequin au Cambodge », car je suis un peu petite pour les standards internationaux (sourire).

CM : Première participation à un forum de cette importance ?

J’ai déjà accompagné ma mère pour des salons à l’étranger. Mais, oui, c’est mon premier « forum d’affaires ».

CM : Stressée ?

Non, je ne suis absolument pas stressée !

CM : Comment vont les éléphants d’Airavata ?

Les éléphants vont très bien. Je dirais même qu’ils vont de mieux en mieux. Nous avons fait venir un spécialiste suédois. Les animaux sont devenus beaucoup plus disciplinés et il y a une bien meilleure interaction avec les cornacs. Et, le projet de village traditionnel avance plutôt bien, nous avons déjà la maison commune.

CM : À propos de ton avenir

Le mannequinat aujourd’hui est plus une passion qu’un projet professionnel. À la limite, le métier d’actrice me plairait mieux, car une carrière peut durer bien plus longtemps.

CM : Devenir actrice ?

J’aimerais beaucoup. J’ai un projet de court-métrage qui se prépare avec PSE. Cela me tient beaucoup à cœur.

CM : Comment trouver le temps pour tant de projets ?

De toute façon, il faudra que je fasse des études supérieures, probablement management et commerce pour reprendre les activités familiales, les hôtels et la fondation. Actrice ? Si possible, cela serait un à-côté. De toute façon, je suis encore au lycée pour deux ans donc j’ai encore le temps de réfléchir à mon avenir. Pour le moment, j’arrive à concilier études et passion, donc je gère… (sourire).

Propos recueillis par Christophe Gargiulo

Haut de page