Education : Journée internationale de l’alphabétisation à Siem Reap

Le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports et l’UNESCO ont célébré la Journée internationale de l’alphabétisation dans la ville de Siem Reap, le 8 septembre 2019.

Journée internationale de l'alphabétisation à Siem Reap
Journée internationale de l’alphabétisation à Siem Reap

Pao Piseth, gouverneur adjoint de la province de Siem Reap, a souligné l’importance d’améliorer l’alphabétisation dans le royaume. Selon lui, cela peut être réalisé à l’aide de divers programmes adaptés.

« Dans la province de Siem Reap, il y a 42 422 analphabètes, dont 20 977 femmes âgées de 15 à 45 ans. Nous avons organisé des cours à 1 552 analphabètes, dont 1 211 femmes. Nous avons pour cela employé 64 enseignants, dont 36 femmes », a déclaré M. Piseth.

M. Piseth a ajouté que les cours sont ouverts à quiconque ne sait ni lire ni écrire.

Journée internationale de l'alphabétisation à Siem Reap
Journée internationale de l’alphabétisation à Siem Reap

Sadar Umar Alam, représentant de l’UNESCO au Cambodge, a déclaré que l’alphabétisation est la base du développement humain et que cela influence le développement social, politique, culturel et économique d’un pays. Il a souligné que la Journée internationale de l’alphabétisation constitue une occasion pour tous les pays de faire le point sur les actions à entreprendre pour que chaque citoyen du pays soit alphabétisé.

« Cette année, le thème international est “Littérature et multilinguisme”, un thème qui reflète les différentes dimensions du multilinguisme au sein de la mondialisation aujourd’hui », a déclaré M. Alam.

Il a ajouté que l’UNESCO en est à sa quatrième année de mise en œuvre de l’« Objectif 4 du Programme de développement durable de l’éducation à l’horizon 2030 », dans lequel l’alphabétisation s’aligne sur les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous avec une attention particulière accordée aux jeunes et aux adultes.

« Cet objectif concerne l’alphabétisation, en veillant à ce que, en 2030, tous les jeunes et une proportion substantielle d’adultes, hommes et femmes, sachent lire et écrire. Je suis également heureux de confirmer le soutien continu de l’UNESCO à la révision des manuels d’alphabétisation en khmer et en mathématiques cette année », a conclu M. Alam.

Haut de page