Coopération – Litige frontalier : Le Cambodge et le Laos s’entendent sur une solution pacifique

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen et son homologue laotien, Thongloun Sisoulith, ont convenu jeudi dernier de résoudre le litige frontalier entre les deux pays de manière pacifique.

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen et son homologue laotien, Thongloun Sisoulith
Le Premier ministre cambodgien Hun Sen et son homologue laotien, Thongloun Sisoulith

À l’issue de leur entretien, les deux dirigeants ont décidé de demander à la Commission conjointe des frontières d’élaborer un traité sur la démarcation de la frontière entre leurs deux pays. 86 % des limites frontalières sont déjà démarquées.

Pour les segments non démarqués, les deux leaders ont convenu de poursuivre leurs discussions sur les moyens de résoudre pacifiquement les questions en suspens aussi rapidement que possible. Un communiqué commun précise que les deux parties ont également convenu d’encourager leurs autorités compétentes à s’acquitter de leurs devoirs respectifs de manière responsable afin d’assurer la paix et la stabilité le long des frontières communes.

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe, M. Hun Sen a déclaré qu’il fallait que la frontière devienne une zone de paix.

« Nous sommes confiants quant à la résolution de la question en temps opportun, dans un esprit d’amitié et de coopération », a déclaré le Premier ministre cambodgien.

Le Premier ministre laotien a indiqué, qu’avec son homologue cambodgien, ils ont également convenu de porter les relations entre le Laos et le Cambodge au niveau d’un partenariat stratégique plus étendu et de longue durée.

À l’issue de leur entretien, les deux Premiers ministres ont procédé à la signature de plusieurs documents portant notamment sur la coopération en matière d’emploi et d’énergie.

Haut de page