Commerce international : Vers un accord de libre-échange avec les pays d’Asie centrale et d’Europe de l’Est

Une délégation cambodgienne se rendra le mois prochain en Russie pour discuter d’un accord de libre-échange avec l’Union économique eurasiatique (UEEA) ou Union économique eurasienne.

Constituée d’un bloc de pays d’Asie centrale et d’Europe de l’Est, L’UEEA a été créée en 2014. Les pays membres sont l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, et la Russie. La Moldavie a obtenu le statut d’observateur en avril 2017.

Ensemble, ces pays comptent 183 millions d’habitants et représentent un PIB d’environ 5 000 milliards de dollars US.

46 produits cambodgiens pourraient pénétrer le marché de l'UEEA en franchise de droits
46 produits cambodgiens pourraient pénétrer le marché de l’UEEA en franchise de droits. Photographie ILO (cc)

Le gouvernement cambodgien pense que l’UEEA offre de sérieuses opportunités en termes d’échanges commerciaux et souhaite renforcer la coopération avec le bloc. En 2016, le Cambodge et l’UEEA avaient signé un protocole d’accord visant à renforcer la coopération commerciale.

En mars dernier, le Ministère du commerce a organisé un atelier sur les possibilités de statut commercial préférentiel du Cambodge dans l’Union. En se référant à la classification des pays les moins avancés du Royaume, 46 produits cambodgiens pourraient pénétrer le marché de l’UEEA en franchise de droits au cours des trois prochaines années.

Avec la menace planant sur le retrait des systèmes de préférences généralisés et du régime Tout Sauf les Armes, le gouvernement cherche à l’évidence à diversifier ses marchés d’export.

Parmi les pays de l’ASEAN, seul le Vietnam a conclu un accord de libre-échange avec l’UEEA. Selon la Commission économique eurasienne, le commerce entre l’UEEA et le Vietnam a augmenté de 13% par an après l’entrée en vigueur de l’accord. Les exportations de l’UEEA vers ce pays de l’Asie du Sud-Est ont augmenté de 20%, pour atteindre 2,7 milliards de dollars US, tandis que les importations ont augmenté de 9%, pour atteindre 4 milliards.

Haut de page