Cambodge – Livre : La Traversée du miroir, par Patrick Poivre d’Arvor

Un livre qui n’est pas nouveau, 1987, assez peu connu et peu facile à trouver. Le roman de Patrick Poivre d’Arvor relate l’aventure assez peu ordinaire d’un médecin qui se retrouve en 1980 dans un camp de réfugiés cambodgiens près de la frontière thaïlandaise.
Cet ouvrage s’adresse surtout aux fans du journaliste qui avait agréablement surpris la critique avec son excellent roman intimiste « Les Enfants de l’Aube », écrit alors qu’il n’avait que 17 ans.
Le style de La Traversée du miroir est fluide, précis, parfois fleur bleue. Et, l’auteur se laisse aussi facilement aller à la dérision. Ce n’est pas un chef d’œuvre, mais on se laisse bien emporter par cette histoire portée par des personnages un peu perdus, mais finalement attachants.
En 1980, PPDA s’était rendu dans les camps de réfugiés pour le compte d’Antenne 2 et avait proposé une série de plusieurs reportages sur la tragédie des réfugiés.

Note de l’éditeur – Babelio :

« Sans femme, je ne suis rien du tout », avoue Alexis Dorgel, gynécologue parisien de renom qui se laisse happer, à l’approche de la quarantaine, par le vertige d’une vie professionnelle surfaite et trouve dans d’innombrables aventures un exutoire qui le renvoie très vite à sa propre image, celle d’un vide absolu.
Des circonstances dramatiques le poussent à « traverser le miroir » et à s’engager, aux confins du territoire cambodgien, auprès de Médecins sans Frontières. Capturé par les Khmers rouges, tenu pour mort, il s’évade trois ans plus tard et revient, méconnaissable, sous une autre identité, rôder autour de sa première vie.
Dans le style vif et précis qui valut aux précédents livres de Patrick Poivre d’Arvor un très grand succès, La Traversée du miroir est un roman aux multiples péripéties, et une chaleureuse et profonde analyse de l’âme humaine.
La Traversée du miroir, par Patrick Poivre d'Arvor
La Traversée du miroir, par Patrick Poivre d’Arvor

Acheter le livre

Haut de page