Société : Phnom Penh 2022, vers une ville intelligente façon Singapour

Une start-up singapourienne, Limestone Network, prévoit d’utiliser la technologie blockchain pour un projet de ville intelligente – smart city dans la capitale cambodgienne.

Phnom Penh 2022, vers une ville intelligente façon Singapour
Phnom Penh 2022, vers une ville intelligente façon Singapour

Smart City, blockchain…autant de termes à la mode qui semblent pourvus des meilleures vertus pour résoudre les problèmes urbains. Déjà membres du réseau ”Asean Smart Cities Network”, les villes de Phnom Penh, Siem Reap et Battambang sont confrontées à un véritable challenge, en particulier pour la capitale, dont le paysage urbain évolue sans cesse.

Bien accueilli par les promoteurs immobiliers et le milieu des affaires, le concept de ville intelligente séduit les officiels cambodgiens avec un léger bémol. Les raisons sont : le besoin de plans directeurs à plus long terme et l’adhésion du public.

Concept

Qu’est-ce qu’une ville intelligente ?

On appelle ”ville intelligente” une cité urbaine qui utilise les technologies de l’information et de la communication pour améliorer la qualité et la performance des services urbains tels que l’énergie, les transports et les services publics, afin de réduire la consommation de ressources et le gaspillage.

En termes simples, une ville intelligente utilise la technologie pour améliorer la qualité de vie. Ce concept a l’ambition de répondre aux besoins des citoyens et de maximiser les efforts de durabilité environnementale. Créer une ville intelligente n’est pas une tâche facile et requiert beaucoup de ressources.

C’est alors que, selon les promoteurs de Singapour, la technologie blockchain peut s’avérer très performante, et aider les gouvernements à créer des villes intelligentes à moindre effort.

Technologie blockchain : Définition (rappel)

Une (ou un) blockchain, ou chaîne de blocs est une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle. Techniquement, il s’agit d’une base de données dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiés et groupés à intervalles de temps réguliers en blocs, formant ainsi une chaîne. L’ensemble est sécurisé par cryptographie. (1)

Projet à Phnom Penh

Limestone Network a déclaré avoir choisi cent hectares au cœur de Phnom Penh pour un projet de développement à usage mixte. Il est prévu dix mille entreprises et 190 000 personnes résidant dans un quartier composé de maisons d’habitations, d’immeubles de bureaux, d’un centre commercial, d’écoles et d’un grand hall d’exposition. Le projet de Limestone a été pensé pour la première fois il y a trois ans. Il devrait être opérationnel en 2022.

Quai Sisowath à Phnom Penh
Quai Sisowath à Phnom Penh

Limestone Network fait partie de la première série de start-up de Tribe Accelerator, soutenue par l’agence gouvernementale Enterprise Singapore.

Logiciel d’abord

Eddie Lee, cofondateur et directeur- associé de Limestone Network, explique que le logiciel constitue leur point de départ.

« La plupart des villes tentent de devenir des villes intelligentes en installant du matériel tel que des capteurs et des caméras, mais notre projet de départ commence avec le logiciel. S’appuyant sur une infrastructure de type blockchain hybride, la ville intelligente collecte des informations via les multiples points de contact quotidiens des résidents. Ces informations permettent ainsi de comprendre comment la ville se déplace, vit et fonctionne ».

Alors, comment fonctionnera cette ville intelligente, construite sur une infrastructure blockchain hybride ? Selon le fondateur de Limestone Network, elle sera alimentée par des identifiants numériques. Elle encouragera aussi l’inclusion financière.

Comment ça marche ?

Identifiants numériques alimentés par blockchain

Les résidents et les travailleurs de la ville intelligente (ou zone intelligente dans Phnom Penh) devront s’inscrire via l’application mobile Limestone pour disposer d’un passeport numérique.

La vérification des antécédents sera obligatoire. Toutes les informations d’identification seront analysées dans des bases de données globales afin de vérifier les casiers judiciaires et éventuelles condamnations. Une fois que toutes les informations seront disponibles, l’identité sera enregistrée sur le réseau blockchain.

Le passeport numérique permettra aux résidents et aux travailleurs de la ville d’accéder à une gamme de fonctionnalités et services. Grâce à un portefeuille numérique mobile, ils pourront payer leurs achats numériquement et se déplacer librement en tapant simplement intérieur ou extérieur. Cela constituera le « profil numérique » des activités d’une personne. Ces données concernant l’ activité seront toutes stockées dans le réseau blockchain.

Le pouvoir aux consommateurs

Eddie Lee explique que c’est là que réside la ” beauté du blockchain ” : Rendre le pouvoir aux consommateurs. Grâce à un blockchain basé sur des permissions, les résidents auront le plein contrôle de leurs données et ils pourront décider qui peut y avoir accès.

Eviter les intermédiaires

L’un des objectifs de ce projet de ville intelligente est aussi de supprimer les intermédiaires entre les entreprises et le public. En utilisant le réseau blockchain en tant que fournisseur de données sécurisées, les entreprises peuvent ignorer les intermédiaires en fournissant des services directement aux consommateurs.

Plus d’inclusion financière

L’objectif d’élargir l’inclusion financière est aussi au cœur du projet de Phnom Penh. Le profil numérique détiendra l’historique des paiements numériques et les données de style de vie, ce qui constituera l’équivalent d’un historique de crédit aux yeux des institutions financières. Cela permettra aux résidents et aux travailleurs de demander et d’obtenir plus rapidement des services financiers ou des prêts.

« La ville intelligente ne devrait pas être uniquement axée sur les technologies de pointe ou futuristes. Elle doit être inclusive et s’adresser à tout le monde, à commencer par les gens au bas de la pyramide », précise Lee en évoquant le taux élevé de personnes non bancarisées au Cambodge.

Les avantages du blockchain

Paiements et virements

Il existe différents cas d’utilisation dans lesquels des applications alimentées par le blockchain sont utilisées pour envoyer et recevoir des paiements. Les solutions de paiement alimentées par blockchain conviennent parfaitement aux entreprises comptant des employés travaillant à distance. De même, les propriétaires de petites entreprises peuvent également utiliser cette technologie pour transférer de l’argent, rapidement et en toute sécurité, sans payer de frais de transaction.

Meilleure gouvernance

Le Blockchain peut aider à promouvoir une meilleure gouvernance à l’aide de contrats intelligents pouvant être déployés pour diverses activités. Du vote transparent à l’automatisation des processus bureaucratiques, en passant par les déclarations de taxes, le suivi foncier, etc…Le  blockchain peut garantir le bon fonctionnement de l’ensemble du système.

Assurance

Le secteur des assurances est l’un des plus affectés par les fraudes en ligne. On estime qu’en 2020, les entreprises perdront 4 dollars US par tranche de 1 000 dollars au profit d’activités frauduleuses. C’est là que le blockchain peut aider à la gestion des identités numériques à l’aide de signatures basées sur la cryptographie à clé publique plutôt que sur des systèmes conventionnels basés sur un mot de passe.

Meilleure gestion de la chaîne d’approvisionnement

Avec la prise en charge de contrats intelligents et d’autres applications connexes, le blockchain peut aider à gérer la chaîne d’approvisionnement sans efforts. De l’industrie agro-alimentaire à la logistique, le système propose une meilleure transparence entre le producteur et le consommateur.

Santé

La santé est un autre secteur qui peut tirer d’énormes avantages de cette technologie. Cette base de données décentralisée peut servir à stocker les informations personnelles du patient, qui peuvent ensuite être partagées (avec sa permission) avec des hôpitaux ou cliniques.

Environnement

Le blockchain contribue non seulement à la fluidité des processus, mais il peut également contribuer à maintenir l’environnement sous contrôle en suivant les empreintes carbone des appareils ménagers, des véhicules et autres.

Énergie

Les solutions d’échange d’énergie P2P basées sur des chaînes de blocs aident les communautés à adopter facilement l’énergie solaire et d’autres sources d’énergies renouvelables. Le blockchain élimine le besoin d’intermédiaire et permet aux particuliers de générer, acheter, vendre et échanger de l’énergie.

Identité

Le blockchain fournit un mécanisme sécurisé pour stocker et valider les identités des utilisateurs sous la forme de systèmes de gestion d’identité décentralisés. Ces solutions aident non seulement à faciliter le stockage, mais aident également le gouvernement à détecter les vols d’identité et autres fraudes connexes.

Software et hardware

L’adoption de la technologie blockchain est-elle suffisante pour résoudre les problèmes persistants auxquels sont confrontées les villes? N’y a-t-il pas besoin d’un changement radical d’infrastructures pour y parvenir ?

« L’infrastructure matérielle et la couche logicielle sont toutes deux importantes pour créer une ville intelligente efficace », explique Eddy Lee. « Si un changement radical d’infrastructure est nécessaire pour résoudre les problèmes persistants auxquels les villes sont confrontées, il faudra totalement changer d’approche, voire partir de zéro », indique-t-il.

Eddie estime également que, comme toute nouvelle technologie, le blockchain fait l’objet de nombreuses controverses. « Le blockchain est très prometteur et nous avons constaté que quelques banques centrales l’ont adopté et le testent déjà dans un environnement contrôlé depuis 2016. Cela montre que la société, en général, s’ouvre progressivement aux avantages de cette technologie et nous pensons que le grand public y adhérera.

Certains promoteurs de Phnom Penh ont élaboré des concepts de villes intelligentes avant même l’initiative Asean : Par exemple, la ville satellite Chroy Changvar développée par Overseas Cambodian Investment Corporation (OCIC). « Notre projet repose sur le concept de ville intelligente pour assurer un développement durable », explique Touch Samnang, directeur adjoint d’OCIC.

«Nous avons travaillé sur un certain nombre de développements d’infrastructures tels que l’éclairage des rues contrôlé par ordinateur, les systèmes de caméras de vidéosurveillance et les systèmes électriques souterrains. Un modèle suivi ensuite par les promoteurs du Borey Peng Huot dans la périphérie de Phnom Penh et d’autres dans la zone de Sen Sok.

D’ici 2030, près de huit millions de personnes vivront dans des zones urbaines et la plupart d’entre elles se rendront dans la ville de Phnom Penh. La croissance démographique dans les zones urbaines nécessite un accès aux services de base et aux infrastructures définies par les règlements de zonage dans un plan directeur urbain. Sans quoi, la qualité de la vie et l’efficacité de la ville risquent de diminuer parallèlement au développement urbain continu.

Le directeur de l’administration de la mairie de Phnom Penh, Seng Vannak, avait déclaré lors d’un séminaire sur ce sujet que le concept de ville intelligente était bon, mais que sa mise en œuvre présentait plusieurs défis. Selon M. Vannak, l’un des plus grands défis consiste à sensibiliser davantage les Cambodgiens, et à les aider à naviguer dans l’espace urbain en constante mutation.

«Le principal défi consiste à aider les gens à comprendre leur place dans la ville et à faire partie de son développement.», avait-il suggéré.

Calendrier

Le projet de Phnom Penh proposé par Limestone Network, qui devrait être achevé en 2022, permettra à des fournisseurs de solutions, tels que des applications de téléphonie mobile, des détaillants, des sociétés d’analyse de données et des institutions financières, d’intervenir dans un premier temps.

Limestone a un plan global ambitieux sur cinq ans, avec l’espoir de mettre en œuvre des modèles de démarrage similaires à travers l’Asie du Sud-Est. Idéalement, le projet de Phnom Penh doit être couronné de succès avant que la start-up ne songe à conquérir la Malaisie et les Philippines.

(1) Source Wikipedia

Haut de page