Relations internationales : Le Japon, un partenaire de choix

Au cours des cinq premiers mois de 2019, les exportations cambodgiennes vers le Japon ont atteint 1,7 milliard de dollars US (1,6 en 2019). Les importations japonaises vers le royaume ont atteint 440 millions (421 en 2018).

l'Ambassadeur du Japon, S.E Hidehisa Horinouchi
l’Ambassadeur du Japon, S.E Hidehisa Horinouchi et le Premier ministre Hun Sen

Les bonnes performances ont été annoncées par le Premier ministre Hun Sen lors de la cérémonie d’adieu en l’honneur de l’Ambassadeur sortant, S.E Hidehisa Horinouchi, au Palais de la Paix mardi dernier.

Le Premier ministre a félicité l’ambassadeur pour son succès dans le renforcement des relations entre le Cambodge et le Japon, et dans la promotion des échanges commerciaux, des investissements et du tourisme entre les deux pays.

Relations diplomatiques

L’Ambassadeur Hidehisa Horinouchi, qui quittera le royaume bientôt pour se rendre aux Pays-Bas, a exprimé sa grande satisfaction à propos de sa mission au Cambodge. Au cours de son séjour de trois ans, il a déclaré avoir constaté que ”…l’économie cambodgienne se développe rapidement avec une croissance significative de l’investissement, du commerce et du tourisme….”

A rappeler que le Cambodge et le Japon ont établi leurs relations diplomatiques le 9 janvier 1953. En 2018, le Cambodge et le Japon ont célébré le 65e anniversaire de l’établissement de ces relations avec de nombreuses visites d’officiels,  et en organisant aussi des programmes culturels communs.

Investissement

Concernant l’investissement, le Japon comptabilise 137 projets d’investissement au Cambodge de 1994 à 2018. Cela représente une valeur totale de 2,5 milliards de dollars US. Les investissements japonais ont atteint 822 millions en 2016, 863 millions en 2017 et 883 millions en 2018.

Soutien

Entre 1992 et 2018, le Japon a fourni au Cambodge l’équivalent de plus de 2,8 milliards de dollars US d’aide publique au développement, soit 15% du financement total de l’ensemble des partenaires de développement. Le Japon a soutenu d’importants projets d’infrastructure – construction de ponts, d’amélioration des routes nationales n ° 1 et 5, de développement d’un nouveau terminal à conteneurs dans le port autonome de Sihanoukville et d’amélioration de la protection contre les inondations et du drainage à Phnom Penh.

Le Japon est l’un des principaux pays fournissant une assistance au tribunal des Khmers rouges, contribuant à hauteur de 85,12 millions de dollars US entre 2005 et 2016, soit l’équivalent de 32% de l’aide financière internationale. En 2017, le Japon a fourni 1,2 million supplémentaire pour les CETC.

Haut de page