Preah Sihanouk : Accroître la capacité de traitement des eaux usées

La province de Preah Sihanouk prévoit d’augmenter la capacité de l’usine de traitement des eaux usées pour lui permettre de filtrer 80 000 mètres cubes par jour avant 2030.

quatre stations de traitement supplémentaires ont été mises en service dans la province
Quatre stations de traitement supplémentaires ont été mises en service dans la province en mars 2019. Photographie par le ministère des Transports et des Travaux publics

Un communiqué du ministère des Transports et des Travaux publics indique que le ministre de tutelle a organisé vendredi un atelier de consultation. L’objectif était de recueillir des informations et d’évaluer la situation pour accélérer le développement du projet de gestion des eaux usées.

80 000 mètres cubes par jour d’ici 2030

L’usine de traitement de Sihanoukville est aujourd’hui en mesure de filtrer quotidiennement 40 000 mètres cubes d’eaux usées, contre 30 000 les années précédentes.

Après 2021, la capacité de filtration de l’usine de traitement des eaux usées augmentera afin de permettre le traitement de 80 000 mètres cubes en 2030.

« L’augmentation de la capacité de filtration de la station d’épuration est essentielle pour traiter les déchets actuels résultant du développement rapide de la province côtière », indique le ministère.

Sihanoukville dispose actuellement d’une usine de traitement de 16,2 ha. Elle ne peut traiter que les eaux de la ville et non celles de l’ensemble de la province.

En début d’année, quatre stations de traitement supplémentaires ont été mises en service dans la province. Les quatre installations sont situées sur les plages Independence, Sokha, O’Sa’at et Ochheuteal. Elles sont conçues pour traiter les eaux usées avant que celles-ci ne parviennent à la mer.

Les plages de Sokha, d’Ochheuteal et d’Otres ont fait et font encore régulièrement la une des réseaux sociaux et de la presse pour leur littoral pollué par les rejets d’hôtels.

170 millions de dollars

Le ministre des Transports et des Travaux publics, S.E. Sun Chanthol, a annoncé qu’il prévoyait de dépenser 170 millions de dollars américains pour ce projet.

Le ministre des Transports et des Travaux publics, S.E. Sun Chanthol
Le ministre des Transports et des Travaux publics, S.E. Sun Chanthol. Photographie AKP

Ces fonds serviront à construire un réseau de drainage principal de 45 km, une connexion de 47 km, une station de pompage et un système de drainage supplémentaire de 20 kilomètres pour évacuer les eaux de pluie.

Les inondations de la mi-août dans la province côtière ont affecté 1 736 familles et ont endommagé 937 maisons. Durant une semaine de pluie, 165 millimètres d’eau étaient tombés chaque jour. Certains canaux d’évacuation avaient été bouchés par les ordures. Des canaux artificiels construits par les résidents avaient également favorisé ces inondations.

Facturation

S.E. Sun Chanthol a déclaré à la presse locale que « si la ville continue de se développer, le gouvernement travaillera à augmenter la capacité des installations de traitement des eaux usées ». Le ministre n’exclut pas la possibilité de porter la capacité de traitement à 160 000 mètres cubes par jour si nécessaire.

Il a également fait part du projet de facturation de ce service. « Les ministères concernés et les autorités provinciales de Preah Sihanouk prévoient d’obliger les résidents, les entreprises et les propriétaires d’usines à payer pour le traitement des eaux usées qu’ils rejettent ».

Haut de page