Médias : Révisions prévues pour la Loi sur la presse

Le ministère de l’Information a commencé mardi à examiner de possibles amendements à la Loi sur la presse afin d’aligner ses dispositions sur l’évolution numérique des médias.

« La Loi sur la presse a 24 ans, elle a été adoptée en 1995. Elle a donc besoin de révisions pour s’adapter au paysage médiatique actuel », a déclaré M. Phos Sovann, porte-parole du ministère de l’Information.

« Bien que le ministère ait examiné certaines parties de la loi avant la réunion, nous n’avons pas encore atteint le stade de la révision à proprement dit. Nous recueillons encore les commentaires des groupes de travail. Et, nous aurons des réunions ultérieures pour déterminer quels articles de la loi doivent être modifiés », a précisé le porte-parole.

Il a ajouté qu’il n’existe actuellement aucune exigence relative au niveau d’instruction, à l’âge ou aux compétences des équipes éditoriales et journalistes. Selon lui, la loi en vigueur reste trop générale.

Le directeur général du Club des journalistes cambodgiens, Chhay Sophal, a déclaré que ses membres souhaitent également que le gouvernement apporte des modifications à la loi afin de l’adapter aux tendances actuelles.

« Alors que la Loi sur la presse actuelle comprend cinq chapitres et 22 articles, l’accent est mis uniquement sur la presse papier. Pourtant les médias en ligne sont à la hausse », a-t-il déclaré.

« La plupart des dispositions de la loi actuelle sur la presse restreignent les journalistes. Par exemple, elles ne prévoient pas de sanctions pour les fonctionnaires du gouvernement qui fourniraient de fausses informations », a-t-il ajouté.

Haut de page