Justice : Pas de condamnation pour Alejandro Gonzalez-Davidson

Alejandro Gonzalez-Davidson, militant écologiste, a été déclaré non coupable par le tribunal de Phnom Penh le 22 août 2019.

Alejandro-Gonzalez Davidson
Alejandro Gonzalez-Davidson. Photo VOA (cc)

Dans une décision plutôt inattendue, la Cour municipale de Phnom Penh a décidé d’acquitter l’activiste espagnol fondateur de l’ONG Mother Nature Cambodia.

Alejandro-Gonzalez Davidson a été accusé d’avoir été de connivence avec trois Cambodgiens arrêtés pour avoir protesté contre le dragage du sable dans la province côtière de Koh Kong. Les quatre hommes ont été inculpés « d’incitation à la violence et de menaces de destruction de propriétés privées ».

Mais dans sa décision du 22 août, le tribunal municipal de Phnom Penh a déclaré Alejandro Gonzalez-Davidson non coupable.

Le tribunal l’avait convoqué à son procès, mais le gouvernement cambodgien a toujours refusé de lui accorder un visa depuis son expulsion en 2015.

« J’attends toujours de savoir si le procureur a fait appel. C’est la première fois que je vois une telle décision », a-t-il dit.

Les collègues cambodgiens de Gonzalez-Davidson ont été reconnus coupables d’actes connexes en 2016 et condamnés à 18 mois de prison. Les dix derniers mois de leur peine ont été suspendus et les trois hommes ont été relâchés depuis.

Ils restent néanmoins passibles de lourdes amendes.

Haut de page