Immobilier : Les promoteurs visent la classe moyenne

Les condominiums sont sans doute actuellement le type d’immobilier le plus en vogue au Cambodge. Il y a moins d’une décennie, cependant, il n’y avait que quelques projets de ce type dans la capitale.

La plupart d’entre eux étaient orientés vers la clientèle expatriée et peu de promoteurs se souciaient alors de la classe moyenne.

Immobilier : Les promoteurs visent la classe moyenne
Immobilier : Les promoteurs visent la classe moyenne.. Photographie Christophe Gargiulo

Dix ans plus tard, une nouvelle tendance se dessine alors que la classe moyenne cambodgienne accroît très sensiblement la demande pour ce genre de propriété.

Désir croissant

Ouk Chandaravuth, directeur des ventes et du marketing de Seven Residence Co Ltd, souligne le désir croissant d’acheter des copropriétés parmi les Cambodgiens.

« Avant, il y avait un problème sur le marché car la demande de propriété augmentait chez les locaux. Les condos, dit-il, répondent à cette nouvelle demande.

Cette demande croissante a été un facteur déterminant qui a amené Seven Residence à construire The Seven Residence Condominium. Le projet consiste en un projet de condominium abordables, situé dans le district de Sen Sok, près du centre commercial Aeon 2.

«De plus en plus de Cambodgiens achètent des condos. Ils peuvent les obtenir à des prix inférieurs à ceux des projets haut de gamme dans la ville », indique-t-il, ajoutant que le Seven Residence Condominium a vendu près du tiers de ses unités depuis l’ouverture des préventes en janvier. La majorité des acheteurs sont des Cambodgiens.

«Dans cinq ans, les Cambodgiens achèteront plus de condos que de propriétés foncières. S’ils veulent acheter des propriétés foncières, le prix est plus élevé et l’emplacement est plus éloigné du centre-ville. Ils se tourneront vers des condos abordables situés pas trop loin du centre-ville », prédit-il.

Le Seven Residence Condominium représente une nouvelle tendance dans le secteur immobilier du Royaume. De plus en plus de développeurs s’orientent davantage vers les acheteurs locaux. Cela implique souvent de réduire les coûts de construction et de choisir des sites autour du centre-ville.

Les unités de ce segment coûtent actuellement 1 400 dollars ou moins par mètre carré. Les unités atteignent, en général, environ 50 000 dollars US. Et, beaucoup de promoteurs proposent des facilité de paiement qui encouragent les Cambodgiens à investir sur ce segment.

Segment abordable

Selon un rapport récent de l’agence immobilière CBRE, 13 projets de condominiums ont été achevés et mis sur le marché du logement au cours du premier semestre de 2019. Selon ce rapport, près de 70% des unités sont des copropriétés situées dans le ”segment abordable” du marché.

Les chiffres de CBRE révèlent aussi qu’à la fin du mois de juin, l’offre totale de copropriétés à Phnom Penh s’élevait à 16 657 unités. Plus de la moitié de ces unités sont classées dans le milieu de gamme, tandis que les unités abordables et haut de gamme se répartissent à parts égales sur la moitié restante du marché.

Selon les données de CBRE pour le deuxième trimestre de cette année, le prix moyen par mètre carré d’une unité haut de gamme s’élève à 3 254 dollars. Les copropriétés de milieu de gamme et abordables, en revanche, se situent respectivement en moyenne à 2 568 $ et 1 501 $ par mètre carré.

Le directeur de la recherche et du conseil de CBRE, James Hewson, déclare que les développements de copropriétés abordables ne constituaient auparavant qu’une petite partie du marché. Maintenant, cependant, il y a eu une croissance importante de ce segment au cours des six derniers mois. Il ajoute que les promoteurs internationaux étaient initialement attirés par les segments moyen et haut de gamme en raison du potentiel de rendements élevés.

« Maintenant que l’offre de projets de copropriétés haut de gamme est importante, les promoteurs commencent à se diversifier en entrant dans le secteur abordable encore trop peu fourni », explique-t-il, ajoutant que :  ” Il est prévu que le secteur abordable enregistre une forte augmentation de l’offre au cours des trois prochaines années.”

Réduire les coûts

Une grande partie de la croissance du secteur des copropriétés dépend aussi de l’infrastructure et de l’accessibilité. Cela concerne principalement les projets abordables, qui choisissent souvent des sites secondaires pour réduire leurs coûts.

« Il est recommandé aux développeurs d’envisager de collaborer avec le gouvernement pour veiller à ce que l’infrastructure corresponde au rythme rapide de développement immobilier observé actuellement dans la ville », déclare Hewson.

Selon le dernier rapport de CBRE, le nombre de copropriétés achevées devrait atteindre les 40 000 à Phnom Penh d’ici à la fin de 2020. Plus du quart d’entre elles devraient se positionner sur le segment abordable du marché. Les acheteurs sur le marché des copropriétés varient énormément. De nombreux projets sont commercialisés auprès d’un groupe de population spécifique. Ainsi, les développeurs internationaux cibleront souvent les expatriés, tandis que les développeurs locaux iront vers les Cambodgiens.

C’est ce que démontre le projet situé dans le district de Chamkarmon. Ce dernier a été développé par une société japonaise et les acheteurs japonais ont acheté 62% des unités », indique Hewson.

Cette tendance a également été constatée dans plusieurs projets chinois, mais les statistiques sont difficiles à obtenir.

Avec www.realestate.com.kh

Haut de page