Finance : Mise en garde sur les taux des prêts immobiliers

Avec l’augmentation du nombre de prêts immobiliers octroyés par les développeurs, les autorités attirent l’attention des preneurs sur les taux d’intérêts pratiqués.

Le secteur immobilier au Cambodge a connu une croissance remarquable en 2017

Chea Serey, la directrice générale de la Banque Nationale du Cambodge (NBC) a mis en avant l’augmentation du nombre de prêts immobiliers, notamment auprès des jeunes générations.

Souhaitant investir dans l’immobilier et devenir propriétaires, les jeunes couples sont toutefois invités a vérifier les termes et conditions de leur contrat avant de signer et réaliser un dépôt d’argent. En effet, il est fréquent que les prêts octroyés par les développeurs soient consentis à des taux d’intérêts plus élevés que celui des banques.

Afin d’inciter les personnes à s’engager, certaines entreprises n’hésitent par à renoncer à l’acompte ou d’autres stipulations du contrat. En effet, certains développeurs ne sont pas enclins à collaborer avec les institutions bancaires, dans l’unique objectif d’en tirer les seuls profits.

Dans cette mesure, certains vont jusqu’à pratiquer des taux d’intérêt pouvant atteindre 18% par an, indique la directrice de la Banque nationale.

Alors que les taux d’intérêts bancaires sont compris entre 7 et 12%, un acompte de 30% du montant total est généralement demandé lors de l’engagement. À l’inverse, les développeurs peuvent renoncer aux arrhes, notamment pour les prêts de moins de 30 ans, mais pratiquent des taux d’intérêts deux à trois fois plus importants.

Avec Realestate.com.kh

Haut de page