Exposition – Tuol Sleng : 40 ans après, se souvenir des victimes de S-21

Cette semaine a eu lieu l’inauguration d’une exposition destinée à marquer le quarantième anniversaire du musée du génocide de Tuol Sleng.

Lors de la cérémonie d’ouverture, S.E Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge, a rappelé qu’environ 20 000 personnes ont été tuées dans l’enceinte de cette sinistre prison.

La ministre a ensuite rappelé les intentions de cette exposition, à savoir : « rendre hommage aux millions de Cambodgiens qui ont tragiquement perdu la vie durant les années noires du royaume, souligner les efforts du gouvernement royal, des chefs de ministères, du personnel du musée du génocide de Tuol Sleng et des experts internationaux qui se sont consacrés à l’organisation de ce musée et enfin, remercier toutes les organisations ou institutions locales et internationales qui ont activement participé au processus de réparation psychologique et de justice rendue aux victimes du régime de Pol Pot, qui aura duré 3 ans, 8 mois et 20 jours. »

S.E Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge
S.E Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge (au premier plan) Photographie AKP

A propos de l’exposition

Quarante ans après l’effondrement du régime du Kampuchéa démocratique, le gouvernement du Cambodge s’est efforcé de reconstruire et de développer le pays. L’une des principales missions est la sensibilisation aux souffrances du peuple cambodgien. Cette mission est extrêmement importante. Elle permet à la jeune génération cambodgienne de ne pas oublier ce chapitre noir de l’histoire du Cambodge pour qu’elle puisse s’impliquer activement dans le maintien de la paix, et pour ne plus jamais revivre l’horreur des années Khmers rouges.

Exposition - Tuol Sleng : 40 ans après, se souvenir des victimes de S-21
Exposition – Tuol Sleng : 40 ans après, se souvenir des victimes de S-21. Photographie fournie

Dans le cadre de cette campagne de sensibilisation, le musée du génocide de Tuol Sleng, sous l’égide du ministère de la Culture et des Beaux-Arts, a organisé une série d’événements annuels pour illustrer les souffrances des Cambodgiens pendant et après la période des Khmers Rouges. Cette exposition en fait partie.

A propos de S21

Tuol Sleng (Khmer: ឧក្រិដ្ឋកម្ម ប្រល័យពូជសាសន៍ ទួល) est une ancienne école secondaire qui a été utilisée comme prison de sécurité par les Khmers Rouges. De 1976 à 1979, environ 20 000 personnes y ont été emprisonnées. Tuol Sleng (khmer: ទួល)  signifie “colline des arbres toxiques” ou “colline de Strychnine”. Tuol Sleng n’était que l’un des 150 centres de torture et d’exécution mis en place par les Khmers rouges.

Exposition - Tuol Sleng : 40 ans après, se souvenir des victimes de S-21
Photographie AKP

Le 26 juillet 2010, les Chambres extraordinaires des tribunaux cambodgiens ont condamné à la réclusion à perpétuité le chef de Tuol Sleng, Kang Kek Iew (alias Duch), pour crimes contre l’humanité et violations des Conventions de Genève de 1949.

Le contenu de l’exposition, visible  dans cinq salles, porte sur :

  • L’école avant 1975
  • La transformation de l’école en centre de détention en 1976
  • Musée : aperçu de la première phase préparatoire des expositions en 1979 et après
  • Archives et justice : diverses activités liées à l’organisation et à la conservation des documents archivés, et au processus de justice par le tribunal des Khmers rouges
  • Souvenir : Respecter et se souvenir des victimes et se réconcilier grâce à la religion

Exposition - Tuol Sleng : 40 ans après, se souvenir des victimes de S-21

Information :

  • Heures d’ouverture: de 8h à 17h.
  • Lieu: Musée du génocide de Tuol Sleng – Bâtiment B – Deuxième étage.
  • Date: du 19 août 2019 au 19 août 2020
Haut de page