Crime – Escroquerie sur Internet : Nouveau coup de filet à Preah Sihanouk

La police provinciale de Preah Sihanouk a arrêté plus d’une centaine de ressortissants chinois soupçonnés d’escroqueries sur Internet par VoIP (1).

escroquerie sur Internet : Nouveau coup de filet à Preah Sihanouk
Escroquerie sur Internet : Nouveau coup de filet à Preah Sihanouk. Photographie F.News

Opération conjointe

Le major-général Chuon Narin, chef de la police provinciale, a déclaré que la police a arrêté 127 ressortissants chinois dans deux endroits différents à Sihanoukville. Cette opération a été menée conjointement par la police provinciale, le département anti-cybercriminalité du ministère de l’Intérieur, et des policiers chinois.

Les autorités ont arrêté 112 suspects opérant dans un immeuble dans la commune de Buon. Elles en ont appréhendé quinze autres dans un hôtel de la commune de Pi.

Ces arrestations ont été effectuées à la demande des autorités chinoises qui enquêtaient déjà sur les suspects impliqués dans cette affaire.

Autres affaires

En mai et janvier, une centaine de ressortissants chinois ont été arrêtés pour escroquerie sur Internet dans le district de Sen Sok à Phnom Penh et dans la ville de Bavet.

En juin dernier, le Département général de l’immigration a déporté 68 ressortissants chinois qui avaient été arrêtés pour le même type de crime dans la province de Preah Sihanouk.

En décembre, la police de l’immigration a expulsé 232 ressortissants chinois après que le Département de la lutte contre le terrorisme et les crimes transfrontaliers ait effectué des raids à Takeo.

Les 127 criminels chinois de Preah Sihanouk ont été envoyés à Phnom Penh pour des interrogatoires complémentaires avant d’être, très probablement, expulsés vers leur pays d’origine.

(1) Le système VoIP ou Voice over Internet Protocol est une technologie qui permet la transmission vocale en temps réel sur tous les réseaux numériques et/ou analogiques, à partir du moment où ceux-ci s’appuient sur un protocole internet TCP/IP. Ces dernières années, un grand nombre d’utilisateurs se font escroquer en ligne en utilisant ce protocole.

Le plus souvent, l’arnaqueur en ligne envoie des messages électroniques, en se faisant passer pour une véritable institution légitime comme le département de sécurité Visa ou Master Card ou un établissement bancaire, par exemple, et invite les utilisateurs, à composer leur numéro de téléphone. Ainsi,  quelques jours plus tard, lorsqu’ils appellent, un répondeur automatique ou des cyber-escrocs les accueillent en leur demandant de  fournir leurs coordonnées de cartes bancaires et autres compléments d’informations. Dans certaines situations, les cyber-escrocs ont recours au harcèlement, voire aux menaces ou toute autre méthode classique d’escroquerie, afin de parvenir à leurs fins. Source  = http://www.anti-cybercriminalite.fr

Haut de page