Coopération – Développement : Subvention européenne de 135,6 millions $ pour les pêcheries

L’Union européenne (UE) a accordé une subvention de 135,6 millions de dollars US au gouvernement cambodgien pour promouvoir le secteur de la pêche.

L’annonce a été faite ce mardi par le Premier ministre Hun Sen après sa rencontre avec l’ambassadeur de l’UE au Cambodge, M. George Edgar.

Rencontre entre l'ambassadeur de l'UE au Cambodge, M.Georges Edgar, et le Premier ministre Hun Sen
Rencontre entre l’ambassadeur de l’UE au Cambodge, M. George Edgar, et le Premier ministre Hun Sen

Deux projets

Cette subvention servira à la mise en oeuvre de deux projets.

Le premier projet – 39 millions de dollars sur six ans – a été officiellement lancé fin 2018. Sur cette subvention, 5,5 millions de dollars ont été accordés par l’Agence française de développement. Ce programme appelé CAPFISH-Capture se terminera en 2023.

Pêcheries sur le Tonle Sap. Photographie WorldFish (cc)
Pêcheries sur le Tonle Sap. Photographie WorldFish (cc)

M. Edgar a déclaré que ce projet est essentiellement consacré au Tonlé Sap et à ses ressources. « Ce programme est très important pour la sécurité alimentaire des Cambodgiens…il contribue au développement des pêches et de l’aquaculture ; et au développement durable. », a-t-il précisé.

Le deuxième projet vise à promouvoir la conservation et la pêche durable pour les pêcheries intérieures et en mer. 96,6 millions de dollars ont été alloués pour une période de cinq ans.

Les pêcheries dans le royaume

Selon le ministère, il existe au total 516 communautés de pêcheurs dans le royaume. 474 d’entre elles sont basées près des fleuves, lacs et rivières ; et le reste sur la côte. En 2018, le total des captures de poisson s’élevait à 910 000 tonnes, dont 535 000 en eau douce et 121 000 tonnes en mer. Le reste provient de fermes d’aquaculture. Les exportations de poisson ont atteint 14 000 tonnes en 2018.

De janvier à juin 2019, la production de poisson d’eau douce était de 167 950 tonnes, soit une augmentation de 380 tonnes par rapport à la même période en 2018. La production de poisson de mer a augmenté de 350 tonnes pour atteindre 57 800 tonnes. Durant cette même période, la production de poisson d’élevage s’élève à 112 846 tonnes, soit une augmentation de 18 808 tonnes par rapport à 2018.

Les exportations de produits de la pêche en eau douce ont augmenté de 80 tonnes pour atteindre 5 460 tonnes. Et, les produits dérivés de la pêche ont augmenté de 30 tonnes pour atteindre 3 250 tonnes, indique le dernier rapport du ministère.

L’accord de subvention sera signé ce mercredi.

Rencontre

Lors de la rencontre, M. George Edgar a souligné que l’UE poursuivrait son engagement en faveur du développement du Cambodge, en particulier dans le secteur de l’agriculture et pour le Tribunal des Khmers Rouges.

Kao Kim Hourn, ministre délégué auprès du Premier ministre a rapporté que S.E Hun Sen appréciait le soutien de l’UE pour les pêcheries du Cambodge. Le chef du gouvernement cambodgien a souligné qu’il s’agit d’« un secteur stratégique pour la sécurité alimentaire de plusieurs millions de Cambodgiens. » Après avoir remercier l’UE pour sa contribution pour le tribunal des Khmers rouges, il a déclaré que « c’est un effort important pour les disparus et pour les victimes qui ont souffert du génocide. », a-t-il déclaré.

L’ombre du retrait TSA

Cette contribution de l’Union européenne intervient alors que vient de s’achever la période de six mois d’observation dans le cadre de la procédure de retrait du système préférentiel Tout Sauf les Armes. D’après Kao Kim Hourn, l’ambassadeur européen n’a pas fait de commentaires sur ce sujet. Toutefois, lors de précédentes conférences, M.Edgar avait clairement indiqué que la procédure de retrait était distincte des programmes d’aide au développement, et que l’UE n’avait pas l’intention de mettre fin à ses engagements.

Haut de page