Agriculture : La Fédération cambodgienne du riz lance un appel à l’UE

La Cambodian Rice Federation – Fédération cambodgienne du riz a appelé jeudi l’Union européenne (UE) à venir au secours des agriculteurs cambodgiens qui bénéficient du régime de préférences commerciales.

Agriculteur cambodgien. Photographie AUSAID
Agriculteur cambodgien. Photographie AUSAID (cc)

Baisse des exportations

Au cours des six premiers mois de 2019, le Cambodge a exporté 93 000 tonnes de riz vers l’UE. C’est la moitié du montant exporté au cours de la même période en 2018. En janvier dernier, l’UE a imposé des droits sur le riz cambodgien afin de protéger les producteurs européens. Cela a été durement ressenti par la plupart des 500 000 familles qui cultivent du riz parfumé à long grain. Cette décision européenne a été prise en dépit du fait que ces produits ne concurrencent pas directement ceux cultivés au sein de l’UE.

“Comme si cela n’était pas assez pénible, l’UE envisage à présent le retrait de son programme “Tout sauf les armes ” (TSA). Cet accord commercial permet aux marchandises en provenance du Cambodge et d’autres pays en développement d’entrer sur le territoire de l’UE en franchise de droits et de taxes. Les législateurs européens menacent de mettre un terme à cet accord.  L’objectif est de faire pression pour des réformes politiques au Cambodge.

« Cette décision pourrait mettre en péril tout un pan de l’économie cambodgienne », indique le communiqué de presse de la fédération.

Le riz cambodgien est produit dans le respect des normes internationales et la Fédération cambodgienne du riz soutient les producteurs avec des programmes conçus pour encourager des pratiques agricoles éthiques, responsables et durables. L’objectif est d’encourager un système équitable pour les producteurs, précise la fédération.

Appel

La fédération ajoute que le Cambodge étend rapidement ses cultures conformément aux normes du programme ”Plate-forme rizicole durable”. Les variétés sont cultivées dans des conditions rigoureuses, conformes aux normes et aux certifications du commerce équitable. Selon les spécifications du Programme des Nations Unies pour l’Environnement et de l’Institut international de recherche sur le riz, le riz biologique du Cambodge est exempt de toxines liées aux engrais et aux pesticides. Il est produit avec des méthodes de travail équitables et respectueuses de l’environnement. Les avantages pour les communautés agricoles sont de meilleures opportunités pour les femmes et une stratégie efficace pour une adaptation au changement climatique.

« Sans le TSA, ces efforts seront vains. La fédération lance un appel à l’UE pour préserver les moyens de subsistance d’un demi-million de familles et le travail que nous avons accompli pour mériter votre respect, celui des consommateurs et celui des personnes que nous servons », conclut le communiqué.

En avril 2019, le Cambodge avait intenté un recours devant la Cour de justice de l’Union européenne contre la décision de l’Union européenne d’imposer des droits à l’importation sur le riz cambodgien.

Haut de page