Tech & Tendances : Signature d’un accord pour le développement de la 5G

Après la signature d’un accord avec l’entreprise Huawei Technologies en avril, les premières expériences de la 5G ont été réalisées lundi.

Premier Test pour la 5G – Crédit Photo : VOA KHMER

Première test pour le réseau 5G

Les tests préliminaires au lancement du réseau 5G ont été effectués le lundi 8 juillet dernier au Cambodge.

Cette expérimentation a été réalisée par l’entreprise SMART avec le soutien de Huawei Technologies, malgré les tensions actuelles entre l’entreprise et les États-Unis.

Le Directeur Général de Smart Axiata, M. Thomas Hundt,  a annoncé : “la 5G n’est plus très loin”. Il ajoute que le lancement est prévu pour la fin de l’année, moyennant un investissement de plusieurs milliers de dollars.
Il reste certes encore beaucoup de travail avant le lancement commercial, mais nous faisons notre possible pour faire avancer le Cambodge vers un pôle de connectivité et un mode de vie digitalisé” indique-t-il.

Le Chef du service technologique de Huawei a affirmé que “Huawei travaillera toujours en étroite collaboration avec le Cambodge et Smart pour le développement du réseau afin de faire du Cambodge un pays connecté“.

Smart Axiata – Live. Life. Be Smart.

Smart Axiata, leader des télécommunications sur le marché cambodgien, est la filiale cambodgienne du groupe Malaysia Axiata Group.

Ayant introduit la 4G en 2014 et la 4G+ en 2016, elle fournit également une couverture mobile 2G et 3G dans le pays.

L’entreprise de plus de 1 000 employés est en quête constante de nouveaux services. L’éducation et la formation d’experts du digital est au cœur de sa politique de responsabilité sociale.

Ainsi, au moins d’août prochain, le groupe organise pour la seconde année le SmartEdu Challenge. Ce concours entre étudiants vise à résoudre par le biais du numérique un problème opérationnel dans une entreprise.

Accompagnés et encadrés par des experts et des professionnels, les étudiants disposeront de 13 jours pour trouver une solution.

Accord de coopération sino-khmer

En avril dernier, le Gouvernement cambodgien a signé un accord de partenariat avec l’entreprise Huawei. L’accord permet aux entreprises chinoises d’apporter leur aide dans la structuration du réseau.

Avec 16 millions d’habitants, le Cambodge enregistre plus de 20 millions d’abonnés (carte SIM). Les utilisateurs d’internet dépassent quant à eux les 15 millions.

L’entreprise Huawei est au cœur d’un conflit récent avec les autorités américaines, accusées de fraude et d’espionnage, par le biais d’outils de surveillance électronique. L’administration de Donald Trump a d’ailleurs interdit toutes les collaborations avec le groupe chinois.

À Phnom-Penh, l’Ambassade des États-Unis a réagit à l’annonce des tests, en encourageant le Cambodge à améliorer et réguler le réseau existant. En effet, le président de l’Autorité de Régulation des Télécommunications (TRC), M.Moa Chakrya a confirmé l’utilisation pour moitié seulement du réseau 4G existant.

Ajoutant que l’adoption du réseau 5G était prématurée, le président du TRC a indiqué l’usage du réseau existant dans le développement des objets connectés. Il a également justifié l’annonce de coopération sino-cambodgienne en indiquant que “l’expérience du nouveau réseau est un simple test“.

En outre, la porte-parole, Emily Zeeberg, a tenu à souligner la nécessité de protéger la sécurité nationale et de lutter contre les cybercriminalités dans le choix de développement des infrastructures du pays.

 Avec Voa Khmer, Phnom Penh, juillet 2019
Haut de page