Société : Campagne de lutte contre les discriminations LGBTQI

Les membres de la communauté gay, lesbienne, bisexuel, transgenre (LGBTQI) ont soulevé les discriminations subies par les travailleurs et le risque de licenciement auquel ils sont régulièrement confrontés.

Mois des fiertés
Célébration du mois des fiertés et lutte contre les discriminations LGBTQI

Célébration du mois des fiertés

À l’occasion de la célébration du mois des fiertés à l’Ambassade des États-Unis au Cambodge, le mouvement LGBTQI a abordé le problème du licenciement fréquent des travailleurs LGBTQI et la discrimination subie.

Organisé pour la première fois à la résidence de l’Ambassade américaine de Phnom Penh, cet événement avait pour objectif de développer le réseau tout en renforçant la communauté au Cambodge.

Le mois de juin est mondialement connu pour être dédié à la promotion des droits de la communauté LGBTQI et à la lutte contre les discriminations. Pour rappel, ce mois des fiertés commémore les émeutes de Stonewall en 1969 à New York pendant lesquelles la communauté a demandé l’égalité des droits.

Depuis 2013, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) supporte la communauté et a assisté à son expansion. “Les challenges demeurent présents et les discriminations régulières, mais nous continuons à promouvoir les droits ici et dans le monde ; et nous soutenons activement la communauté du Cambodge comme le montre la création de Média One“, indiquait Rebecca Black, représentante de l’USAID au Cambodge.

Gary Anderson, chef de mission à l’Ambassade des États-Unis,  a mis en avant “les droits des personnes membres de la communauté dont notamment la liberté d’expression, de réunion et d’association“.

Lutte contre les discriminations

Chhun Mony Vechra, professeur et représentant de la communauté à Sihannoukville, a indiqué que “les discriminations envers la communauté LGBTQI sont fréquentes malgré les efforts de promotion de leurs droits. En outre, les discriminations limitent l’accès à l’emploi pour ces travailleurs”.

Les transgenres sont particulièrement touchés par ces discriminations comme l’illustre le licenciement récent d’un transgenre habillé en femme dans une usine textile et dont l’identité sexuelle a été révélée une semaine après sa prise de poste.

Thuok Phalla, un transgenre basé dans la province de Siem Reap, témoigne des nombreuses discriminations subies. “Nous avons des difficultés à gagner notre vie en raison de ces discriminations. Les entreprises ont peur de porter atteinte à leur réputation en nous employant. Seule l’industrie cosmétique et les salons de beauté nous accueillent“.

Si les États-Unis ont légalisé le mariage entre personnes de même sexe dès 2015, Taiwan est devenue en mai dernier le premier pays d’Asie à suivre le mouvement. Le Premier Ministre Cambodgien a reconnu les droits de cette communauté, tout en reportant la légalisation du mariage entre personnes de même sexe.

Avec RFA News – Juin 2019

Haut de page