Société : Alliance Française de Siem Reap, 6 mois riches en émotions

Longtemps désirée par la communauté francophone, l’Alliance Française de Siem Reap a ouvert ses portes en décembre dernier.

alliance française
Cours de français et de Khmer à l’Alliance

Une atmosphère française

C’est en haut de la rue 22, entre Wat Bo et la rivière, qu’a élu domicile l’Alliance Française de Siem Reap. À ses côtés, les bâtiments de la banque Bred et du restaurant Khéma prolongent l’atmosphère française du quartier. Le lieu est imposant : deux étages surmontés d’un immense toit-terrasse, qui accueille les conférences, projections de films et autres rencontres qui rythment la vie de l’Alliance.

Une pluralité d’activités

Les étages abritent quant à eux salles de formation et de réunion, tandis que le rez-de-chaussée est dédié aux expositions provisoires, à l’espace multimédia ainsi qu’aux bibliothèques adultes et enfants. Ces dernières recèlent de nombreux trésors : ouvrages de littérature, de linguistique ou d’art, mais aussi une impressionnante bédéthèque, ainsi qu’un coin dédié aux livres de la librairie Carnets d’Asie.

Mais tout ceci ne constitue qu’une partie des activités proposées par l’équipe de l’Alliance Française.

Entretien avec Serge Bellini : Les principales missions de l’Alliance

Serge bellini
Serge Bellini, directeur de l’Alliance française

Pourriez-vous nous rappeler quelles sont les missions de l’Alliance Française?

Les attributions de l’Alliance sont claires : contribuer à la diffusion et au rayonnement de la langue française et des cultures francophones. C’est notre mission première.

Pour cela, nous proposons toutes sortes d’activités, dont des sessions trimestrielles d’enseignement destinées à tout public voulant se familiariser ou se perfectionner dans la pratique du français. Plus de 150 élèves ont suivi chacune des deux sessions qui ont eu lieu, et nous préparons d’ores et déjà la troisième qui débutera en octobre prochain.

Nous sommes en pourparlers avec des établissements scolaires tant privés que publics afin de proposer l’enseignement du français auprès de leurs étudiants. Pour l’heure, nos élèves sont surtout composés d’adultes voulant acquérir la maîtrise d’une langue très utile dans le monde du travail.

Nous visons aussi un nouveau public : celui des guides, qui ont tout à gagner à pratiquer le français. Mais la formation marche dans les deux sens, puisque nous accueillons aussi des francophones voulant apprendre le khmer.

Quel est le statut de l’Alliance Française ?

Nous sommes enregistrés en tant qu’association de droit cambodgien à but non lucratif, et visons une autonomie financière que nous ne sommes pas encore parvenus à obtenir.

Pour fonctionner, nous bénéficions, en plus des revenus tirés des adhésions ainsi que des cours, du support de notre seul et unique mécène, le groupe Thalias, qui nous permet de garantir le financement d’une grande partie de nos activités. C’est d’ailleurs de la volonté d’Arnaud Darc, son fondateur et président, qu’est né le projet d’ouverture de cette Alliance Française de Siem Reap. Mais nous ne pouvons ni ne désirons nous reposer sur un principe de mécénat, si utile soit-il. C’est pour cela que nous avons besoin du soutien de la communauté française de Siem Reap.

S’acquitter de la cotisation annuelle de 50 dollars ne signifie pas simplement devenir membre de l’association. C’est aussi une démarche qui permet de soutenir au quotidien notre action et nos idéaux, tout en permettant de participer à l’Assemblée générale annuelle, de bénéficier de l’accès à la médiathèque, d’invitations aux événements et de réductions chez nos partenaires.

Il faut bien comprendre que la seule Alliance Française du Cambodge ne vivra que par l’implication de ses membres. Et puis, nous œuvrons sans cesse à élaborer de nouveaux projets qui devraient contribuer à attirer un public toujours plus nombreux.

Pouvez-vous nous en dire plus à propos de ces nouveaux projets?

Rien n’est encore fait, mais nous réfléchissons actuellement à la création d’un Fest-noz, qui transportera l’esprit festif de la Bretagne jusqu’à Siem Reap.
Nous souhaitons aussi valoriser encore plus notre immense toit-terrasse en y installant un bar éphémère.

Pour le mois de juillet, un centre de loisirs avec offre d’hébergement pour les 6/12 ans est en cours, auquel il est encore possible de s’inscrire. Activités ludiques, sportives et culturelles sont au programme.
Un mois de juillet décidément bien chargé, qui débute par une cérémonie de remise des diplômes du BAFA à trois de nos étudiants cambodgiens, qui partiront ensuite en stage pratique en France.

  • Le 8 juillet, une initiation gratuite à l’improvisation théâtrale aura lieu dans nos locaux.
  • Le lendemain, une première session de Test d’évaluation de français (TEF) sera organisée. C’est une certification très importante, nécessaire pour obtenir la nationalité française.
  • La Fête nationale sera quant à elle célébrée tout près de l’Alliance, entre les bâtiments du Khéma et de la Bred.
  • Sans oublier la poursuite des activités régulières, telles que la séance de cinéma une semaine sur deux, le vendredi pour les adultes, le mercredi pour les enfants.

Au cours de ces six premiers mois d’exercice, quels ont été les événements qui vous ont le plus marqué ?

L’inauguration a été sans conteste un moment fort de l’Alliance Française.

Beaucoup de monde s’est déplacé pour y assister, des sénateurs, le Grand Vénérable venu tout exprès de Phnom Penh, tout comme l’Ambassadrice de France, Madame Eva Nguyen Binh.

Nous avons aussi connu de grands événements festifs, comme la fête de la musique, qui a attiré près de 120 personnes dansant au rythme de la fanfare de l’École centrale de Nantes.
Je pourrais aussi citer les premières activités du centre de loisirs, fin mai, ou encore les expositions : celle d’Éric Guérin autour des abeilles du Cambodge, ou celle en cours, «Prima Matera», de Steven Gargadennec.

Et puis, bien sûr, la venue de Sera, dessinateur franco-cambodgien à l’immense talent.

Autant d’événements culturels marquants qui ne constituent que le début des activités de l’Alliance Française.

Entre médiathèque et bédéthèque à l’Alliance française

Informations utiles

Alliance Française de Siem Reap,
Rue 22, Wat Bo village, SangkatSala Kamreuk, Siem Reap.

Horaires d’ouvertures : du lundi au vendredi : 13h00–20h00; samedi : 10h00–18h00.
Fermeture au mois d’août, réouverture le 2 septembre.

E-mail : info@afsiemreap.org & Page Facebook
Téléphone : Accueil +855 63 766 758 / Médiathèque +855 63 766759

Haut de page