Relations Internationales : Visite du Président du Fonds international de développement agricole

Après son passage au Laos, le Président du Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations unies, Gilbert F. Houngbo, sera présent au Cambodge du 25 au 27 juillet.

Lors de sa visite, le président souhaite souligner les nécessités d’investissements en faveur des petits exploitants agricoles.

Le président du FIDA, Gilbert F. Houngbo – Crédit Photo: FIDA

Un programme intense

Le Président du Fonds international tient à souligner les possibilités de développement pour les exploitants agricoles.

Au cours de son séjour, il souhaite rencontrer les autorités nationales dans le but de discuter des axes d’amélioration et des investissements possibles dans le domaine agricole. Ces investissements permettront l’amélioration de la sécurité alimentaire, la création d’emplois et l’adaptation aux changements climatiques.

Par ailleurs, le président souhaite se rendre sur les lieux d’exécution du Programme de services agricoles pour l’innovation, la résilience et la vulgarisation afin de constater les progrès réalisés grâce aux formations, vulgarisations et améliorations des infrastructures.

Enfin, M. Houngbo a également fait part de sa visite de courtoisie au Premier Ministre.

Fonds international de développement agricole – FIDA

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) est une agence spécialisée des Nations unies.

Établi en 1977 après la Conférence sur l’alimentation de 1974, il avait pour objectif de répondre aux crises alimentaires des pays du Sahel. Désormais, l’agence se concentre sur l’élimination de la pauvreté rurale dans les pays en développement.

Présent au Cambodge depuis 1996, ce fonds a mis en œuvre neufs projets pour un investissement total de 152 milliards de dollars américains.

Le fonds a défini ses plans d’action pour le Cambodge notamment autour de l’adaptation au changement climatique, la prise en compte des énergies renouvelables, la digitalisation des procédés, et l’amélioration des infrastructures. L’agence est également centrée sur la formation des jeunes exploitants, ainsi que l’accroissement des partenariats public-privé.

Avec AKP, Phnom Penh Juillet 2019

Haut de page