Mode : The Extra Smile, une marque esthétique & éthique !

Créée par deux amies, Heleen et Samantha, respectivement originaires de Belgique et de France, The Extra Smile est une marque de prêt-à-porter pour enfants aussi esthétique qu’éthique.

Fortes de de leur rencontre à Bangkok il y a deux ans, ces deux mamans ont décidé de mener un projet commun : celui de créer une marque de vêtements équitables pour les enfants.

Comme l’explique Samantha, co-fondatrice de la marque, “tous les tissus que nous utilisons pour les vêtements sont soit recyclés, soit certifiés. Pour mener à bien ce projet, nous nous sommes entourées des meilleures équipes, de la création à la réalisation.”

Entre Thaïlande et Cambodge : l’importance des valeurs

Après avoir fait appel à un styliste français pour les dessins des modèles, les deux fondatrices ont ensuite cherché une usine correspondant à leurs valeurs. Elles souhaitaient avant tout un fabriquant totalement transparent.

Ne trouvant pas leur bonheur à Bangkok, les deux amies se tournent alors vers le Cambodge.

Un environnement de travail agréable

Rapidement, elles trouvent deux ateliers de production, éthiques et transparents dans leurs méthodes de travail. Il s’agit de PSE (Pour un sourire d’enfant)  et de Fairsew, assurant tous deux des conditions de travail et un salaire corrects.

L’utilisation de matières certifiées

Les matières utilisées pour les vêtements proviennent quant à elles d’Inde. En effet, à l’heure actuelle, ni en Thaïlande, ni au Cambodge, les matières produites ne sont certifiées. À l’inverse, l’Inde possède des matières certifiées biologiques. Celles-ci sont donc importées pour  la confection des vêtements.

Un atelier à taille humaine

Dans une démarche équitable et durable, Heleen et Samantha ont fait le choix de produire en petite quantité.

La première collection se compose d’environ dix modèles différents, dont la plupart sont unisexes.

Si les ventes se feront exclusivement via le site internet de la marque et cibleront deux pays (France et Belgique), les deux femmes aimeraient ensuite développer leur marché sur Singapour et l’Australie.

Heleen et Samantha, co-fondatrices de The Extra Smile. Crédit photo : The Extra Smile

Le choix de la mode durable

D’après Samantha, leur valeur ajoutée repose sur des produits durables et équitables, mais surtout esthétiques.

Samantha explique : “Heleen et moi avons choisi de créer une marque avec de telles valeurs pour la simple et bonne raison que nous pensons que, d’ici dix ans, la mode sera entièrement équitable. Nous avons observé une réelle demande de la part des consommateurs. De plus, Heleen a toujours baigné dans ce milieu. En effet,  elle travaillait auparavant dans le secteur des énergies durables et renouvelables.

 Mouvement “fashion revolution”

The Extra Smile fait partie du mouvement “Fashion revolution”.

Né en Angleterre à l’initiative de Carry Somers, créatrice et pionnière de la mode éthique et équitable, ce mouvement a été créé en réaction à la catastrophe tristement célèbre du Rana Plaza. En effet, en avril 2013, à Dhaka au Bangladesh, le Rana Plaza, un immeuble de plusieurs étages abritant de nombreux ateliers de confection, s’est effondré. La catastrophe a enseveli  plusieurs milliers de personnes et fait plus de 1 138 morts.

Le mouvement encourage les marques à être plus transparentes sur la manière dont les vêtements sont conçus.

Campagne pour le mouvement fashion revolution. Crédit photo : Fashion Revolution

Par Eva Marcadé

Haut de page