Instrastructures : Premier centre d’expédition & contrôle qualité

Le Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, S.E. Veng Sakhon, a inauguré le 29 juillet dernier, le centre d’expédition et de contrôle qualité des légumes dans la Province de Kandal.

Inauguration du centre par le Ministre de l’Agriculture – Crédit Photo : AKP 

Inauguration du centre de contrôle qualité

Présidé par le Ministre de l’Agriculture, S.E. Veng Sakhon, la cérémonie s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Japon, S.E. Hidehisa Horinouchi.

À cette occasion, le ministre de l’Agriculture a tenu à remercier le Gouvernement japonais pour son soutien dans la construction du centre.

Dans l’objectif de développer des pratiques durables et respectueuses de l’environnement, les agriculteurs ont mis en place de nouvelles méthodes de travail, devenant ainsi de véritable commerciaux.

Renforcement du contrôle qualité des produits agricoles

S.E. Veng Sakhon a souligné la nécessité d’assurer la qualité et la sécurité des produits distribués, contribuant à l’amélioration de la compétitivité du pays et le bien-être des populations.

Le nouveau centre s’inscrit dans la politique de développement pour l’accélération de la productivité, la qualité et la sûreté des produits pour les marchés locaux et internationaux. En effet, le développement des exportations requiert la mise en place de standards de sécurité. De la même manière, les importations doivent être contrôlées afin de stopper l’utilisation de produits illégaux et nocifs pour les cultures et la santé du public.

Pour rappel, l’utilisation d’engrais et de pesticides chimiques reste encore peu régulée bien que la demande de produits agricoles plus sains et mieux contrôlés soit en augmentation dans le pays. Les pratiques d’agriculture raisonnée se multiplient dans le Royaume, tout comme la digitalisation des procédures pour améliorer les rendements et le contrôle des cultures.

Interdiction de l’usage du Diclofenac

Le Gouvernement Royal vient d’annoncer l’interdiction de la vente et de l’utilisation du diclofenac dans le pays. Cette mesure immédiate vise à préserver le vautour cambodgien, menacé d’extinction.

Ce médicament, prodigué aux élevages bovins, constitue un poison pour les vautours se nourrissant de la carcasse d’animaux morts. Cette mesure de précaution a donc pour objectifs de protéger l’écosystème.

Développement des bonnes pratiques d’hygiène

Pour rappel, le 11 janvier dernier, le Ministère du Tourisme a publié un Prakas sur les contrôles sanitaires et le respect des pratiques d’hygiène dans les hôtels et restaurants du pays. Cette régulation permet le retrait ou le refus de licence de la part du Ministère du Tourisme en cas de non respect des règles d’hygiène.

Avec AKP, Phnom Penh, Juillet 2019

Haut de page