Infrastructures – Projets de parkings souterrains à Phnom Penh

Afin de diminuer l’engorgement de la ville, le Premier Ministre a annoncé le développement des parkings souterrains à Phnom Penh.

véhicules
Une augmentation croissante du nombre de véhicules enregistrés

Après un entretien avec le chef du département du Ministère de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et de la construction, ainsi que le Gouverneur de la ville de Phnom Penh, S.E. Khoung Sreng, le Premier Minsitre a insisté sur la nécessité de développer des parking souterrains.

L’objectif étant de pallier l’utilisation des trottoirs de la ville comme lieux de stationnement.

Augmentation des propriétaires de véhicules

En mars dernier, lors du colloque ville durable organisé par la Chambre de Commerce et d’industrie, Vannak Seng, Directeur du bureau de l’urbanisme à la municipalité de Phnom Penh, avait indiqué que la ville était bâtie sur un ancien village de pêcheurs.

La capitale compte aujourd’hui plus de deux millions de véhicules (voitures et motos confondues) et ce chiffre augmente de 11% chaque année.
« Si nous ne faisons rien, la circulation sera impossible dans moins de dix ans », explique Vannak Seng.

Avec l’augmentation du niveau de vie, le nombre de propriétaires de véhicules à également augmenté ces dernières années.

Si à l’heure actuelle, la capitale dispose de quelques parkings privés et publics, ces derniers demeurent largement insuffisants au regard de l’enregistrement de plus de 400 000 nouveaux véhicules chaque année.

Développement des parkings souterrains

La capitale prévoit le développement de trois nouveaux parkings. Toutefois, comme l’indique le porte-parole de la municipalité, Met Meas Pheakdey, “la construction de parkings souterrains représente de lourds investissements. Nous encourageons les financements privés sur ces projets. Face à l’augmentation du trafic dans la capitale et des problèmes de circulation, les constructions sont accélérées.

Le plus grand parking souterrain a été mis en œuvre par Oversea Cambodia Investment Corporation (OCIC) et se situe sous les tours Vattanac Capital et Canadia Tower. Construit sur trois niveaux et sur plus de 8 000 m², il peut accueillir jusqu’à 300 véhicules. Un second parking souterrain se trouve à Nagaworld à Bassac Lane.

Le PDG de OCIC indique “qu’en l’absence de parkings, les usagers se garent sur les espaces publics, provoquant embouteillages et encombrements.” Il ajoute également qu’en l’absence d’espaces suffisants dans la ville, le développement de parkings souterrains est une solution plus adéquate.

Selon les premières informations, Vattanac Properies aurait soumis les plans de construction d’un parking de 5 000 m², tandis que la zone entre l’Ambassade américaine et l’hôtel Sunway serait également prochainement équipée d’un parking souterrain.

L’amélioration des transports urbains

Selon Hugo Roussel, consultant pour SNCF – Gares et Connexions Asie Sud-Est, les problèmes d’encombrement à Phnom Penh représentent une perte économique énorme qui s’élèverait à 1,2 milliards de dollars chaque année. À cette perte économique s’ajoute des problèmes environnementaux et de santé publique, provoqués par un développement soudain.

La solution la plus évidente pour les dirigeants serait « le développement orienté vers le transport collectif ». Il s’agit ainsi d’améliorer le réseau de transports existant de la ville afin d’améliorer son efficacité et de réduire et la pollution et les embouteillages.

Toutefois, “représentant un gros investissement, et en l’absence de garanties de réussite, les dirigeants font ainsi face à un choix difficile“, comme le rappelle Hugo Roussel.

Avec Realestate.com.kh, Phnom Penh, Juillet 2019

Haut de page