Infrastructures : Développement des liaisons routières, aériennes et maritimes

Construction et digitalisation étaient au cœur des discussions et des échanges menés par le Ministre des Travaux Publics et des Transports, S.E.  Sun Chanthol, en cette fin de mois de juillet.

le ministre des Transports, Sun Chanthol
Le Ministre des Transports, S.E. Sun Chanthol

Nouveau pont entre les provinces de Kratié et Kampong Thom

Un prêt de concession accordé par la Chine permettra la construction prochaine d’un pont pour rejoindre les provinces de Kratié et Kampong Thom.

Les travaux de ce pont d’1,76 km traversant le Mékong débuteront en 2020 et dureront trois ans.

Les coûts, l’emplacement précis et les détails du projet sont en phase d’étude, comme l’a indiqué le Ministre des Travaux Publics et des Transports.

L’objectif est de faciliter les déplacements des habitants des provinces de Kratié et Stung Treng vers celle de Kampong Thom.

Soutien malaisien pour les liaisons aériennes et aéroportuaires de Sihanoukville

Après avoir accueilli S.E. Eldeen Husaini Mohd Hashim, Ambassadeur de Malaisie au Cambodge, le ministre des Travaux Publics et des Transports a fait connaître le soutien de la Malaisie pour le développement des lignes aéroportuaires de Sihanoukville.

Dans cette mesure, S.E. Sun Chanthol a suggéré une coopération malaisienne avec l’aviation civile cambodgienne. Il a par ailleurs tenu à remercier la Malaisie pour son soutien, notamment dans le cadre du réseau ferré.

En réponse, l’Ambassadeur de Malaisie a promis d’encourager les investissements malaisiens et les entreprises ferroviaires à étudier les potentialités d’investissement.

Modernisation des procédures administratives pour les ports

Après une discussion avec le représentant de l’Agence de Coopération Japonaise JICA, le Ministre des Travaux Publics et des Transports  a annoncé la mise en place d’un système électronique d’échange de données pour les ports du pays.

Soutenue par la JICA, cette initiative tend à moderniser les procédures administratives relatives à l’import/export, rendre plus efficace les opérations et assurer la mise aux normes internationales. Cette digitalisation permettra en outre de faciliter les procédures, tout en garantissant un gain de temps et une diminution des pratiques de dessous de table.

Avec AKP, Phnom Penh, Juillet 2019

Haut de page