Eurocham : Première édition du CSR Awards

Engagement, innovation et diversité. C’est ce qu’on retiendra du concours RSE organisé pour la première fois par l’EuroCham Mercredi 26 juin.

CSR Awards
Engagement, innovation et diversité pour la 1ère édition du concours RSE par l’Eurocham

Un vrai succès pour cette première édition : 32 projets déposés, 17 retenus pour concourir dans 2 catégories avec 5 prix et un jury enthousiasmé par la très grande qualité des dossiers et leur diversité.

Composé d’un panel de personnalités ou d’experts indépendants et co-présidé par S.E. Mr Sok Chenda Sophea, Secrétaire Général du CDC et par S.E. Mr George Edgar, Ambassadeur Européen au Cambodge, le jury a évalué les projets sur la base de 3 critères : (1) les valeurs de partage et l’Impact (2) la gestion de la RSE (responsabilité sociétale de l’Entreprise) et (3) l’innovation.

jury
Un panel de personnalités et d’experts composait le Jury

Des projets très diversifiés…

Les prix ont finalement été attribués à Khmer Green Charcoal (prix PME), Knai Bang Chatt (prix spécial, PME), Kulara Water (prix Grande Entreprise), Artisans d’Angkor (prix spécial, Grande Entreprise) et Chip Mong Insee (prix spécial du Jury).

Des projets de nature très différentes. Khmer Green Charcoal s’emploie à fournir des solutions énergétiques adaptées au marché local (briquettes de charbon de bois intégrant des déchets naturels) durables à un prix très compétitif. Un travail incessant est fait pour favoriser constamment l’innovation, l’efficience et la compétitivité.

Knai Bang Chatt a, pour sa part, créé un véritable écosystème autour de son concept hôtelier : potager bio, formation et sensibilisation en permanence des employés, solutions durables…plus que des détails, c’est une démarche globale, holistique qui fait de cet endroit un paradis « vert ».

Kulara est bien connue pour être la seule eau minérale produite au Cambodge, on connaissait moins en revanche l’extraordinaire travail de préservation entrepris par la compagnie qui a réinvesti ses profits pour acheter des hectares de terrains autour de la source pour protéger les sols et pour replanter une centaine d’espèces d’arbres rares, fruitiers…etc. Protection de l’écosystème, diversification des espèces et une volonté de toujours trouver des alternatives durables.

Artisans d’Angkor reste non seulement fidèle à ses valeurs d’origine mais continue de faire un travail remarquable en terme d’inclusion sociale : en ancrant une partie de leur production au sein même des villages, en créant des centres de formation et des ateliers… c’est là encore une forte valeur ajoutée que la compagnie crée, en plus d’alimenter un cercle vertueux de développement durable.

Enfin, le prix spécial du jury est allé «paradoxalement » à une entreprise locale de ciment : un message fort pour démontrer qu’il est possible de faire partie d’une industrie polluante et être capable de minimiser son impact environnemental. Chip Mong Insee a choisi à chaque étape de sa production d’investir dans les procédés les plus innovants et les plus efficaces (tels que par exemple des panneaux solaires flottants).

Khmer Green Charcoal
Khmer Green Charcoal, vainqueur catégorie SME

…mais qui témoignent tous d’un très fort engagement de la part des compagnies

Comme le souligne Andéol Cadin, membre du jury et président du Green Biz Committee d’EuroCham : « personne n’oblige ces compagnies à aller aussi loin. La loi ne les y contraint pas et pourtant ils ont choisi d’investir dans la durée, il y a dans leur démarche un volontarisme et un engagement remarquable qu’on retrouve dans la plupart des projets sélectionnés. »
Des exemples qui pourraient devenir par la suite des modèles de références pour ce vers quoi le Cambodge doit tendre. A l’heure où la croissance du pays entraîne parfois des vraies dérives, comme l’atteste le drame récent de Sihanoukville, on voit aussi monter une réelle prise de conscience : certaines actions concrètes sont mises en œuvre pour protéger l’environnement et pour contribuer davantage aux communautés locales, même si cela se manifeste encore par des initiatives individuelles.

Nominés
17 dossiers sélectionnés parmi les 32 participants

La RSE, un concept à promouvoir, encore récent au Cambodge…

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) au Cambodge est un concept encore récent comme l’expliquait justement S.E. Sok Chenda lors de la conférence de presse. «Dans les sociétés occidentales, il ne date d’ailleurs pas d’il y a si longtemps mais il est de notre devoir de soutenir ces initiatives ». Très sensibilisé sur la question, le Secrétaire General du CDC est impliqué depuis le début du Concours RSE, créée à l’origine en 2015 par les Conseillers Français du Commerce Extérieur. Il confie aussi qu’il aimerait rajouter dans la future loi sur l’investissement des incitations fiscales pour des compagnies qui mettent en place des initiatives RSE. Il souhaite lancer d’ailleurs un message fort aux entreprises qui « ne sont pas là aujourd’hui mais qui discrètement, contribuent pourtant considérablement à la communauté », et les inciter dans le futur à participer aux prochaines éditions du concours pour montrer le chemin à ceux qui doutent encore qu’il est possible de conjuguer rentabilité et développement durable.

…mais qui est aussi bien l’affaire du public que du privé

S.E. George Edgar, quant à lui, constate que la promotion du développement durable n’est plus l’affaire des institutions et des partenaires de développement mais que ces préoccupations sont tout aussi partagées par le secteur privé. Cette convergence d’intérêts entre le public et le privé va permettre au Cambodge dans le futur de continuer à améliorer ses standards.

S.E Edgar Martin, Ambassadeur de l'Union Européenne
S.E George Edgar, Ambassadeur européen au Cambodge, lors de son discours

En conclusion, une première édition du CSR Awards de très grande qualité et qui s’avère prometteuse pour la suite, l’EuroCham visant à ouvrir dans le futur le concours non pas seulement à ses membres mais à n’importe quelle compagnie présente au Cambodge.

Retrouvez les photos de la soirée sur les pages Eurocham Cambodia et Cambodge Mag

Par Ratana Phurik-Callebaut, crédit photo Eurocham

Haut de page