Environnement : Centre de compost pour le parc archéologique d’Angkor

Alors que les efforts autour de la ville de Siem Reap pour la protection de l’environnement et la lutte contre le plastique se font de plus en plus nombreux, l’Autorité Nationale APSARA a annoncé la création d’une station de compost.

compost
Crédit photo : AKP

Inauguration du centre de compost

Le parc archéologique d’Angkor accueillera une station de compost afin de réduire la quantité de déchets sur le site, ainsi que dans la province de Siem Reap.

Situé à l’Est du célèbre Angkor Wat, sur un espace de 7 hectares, le centre a pour objectif de créer plus de 80 tonnes de compost par an.

Le directeur général de l’autorité Apsara, S.E.  Yith Chandarath, a également fait part des objectifs 2020 d’atteindre 160 tonnes de compost par an. Dans cette mesure, d’autres stations seront développées dans un futur proche.

La volonté de préserver le patrimoine

Soulignons également que les autorités maintiennent leurs efforts pour sensibiliser les populations et les touristes à la préservation du site et de l’environnement dans son ensemble. Le tri des déchets, le recyclage et le traitement des déchets sont l’illustration de cette volonté.

Notons également que l’entreprise GAEA à Siem Reap a mis en place un système de traitement du verre, tandis que Clean Green Cambodia a lancé une campagne de lutte contre l’utilisation du plastique à usage unique.

Quelques mots sur le compost

Le compostage est un processus de recyclage des déchets verts, autrement appelés déchets organiques, provenant du jardin, de la maison et de la restauration.

La réaction chimique émanant de l’oxygène de l’air, de l’humidité, des bactéries, des champignons et des micro-organismes contribue à la transformation des déchets organiques en un terreau riche en minéraux.
Cet engrais 100% naturel permet d’une part la réduction des déchets produits en agriculture ou en cuisine, tout en assurant la création d’un fertilisant pour l’agriculture d’autre part. Économie d’engrais et réduction des déchets constituent ainsi les deux bénéfices de ce processus organique.

Avec AKP Phnom Penh, Juillet 2019

Haut de page