Économie – Renforcement des coopérations Cambodge – États-Unis

Le Cambodge et les États-Unis souhaitent renforcer leur coopération, notamment dans les secteurs des affaires et de l’investissement.

Une délégation d’entreprises américaines

Le Ministre du Commerce, S.E. Pan Sorasak a rencontré une délégation du Conseil des affaires États-Unis-ASEAN, dirigée par son président, Alexander Feldman, et Michael Newbill, chargé d’affaires à l’Ambassade américaine au Cambodge.

Les échanges ont été marqués par la volonté de renforcer les coopérations dans le domaine des affaires, notamment pour les produits à usage quotidien. Le secteur des technologies a également fait l’objet de discussions, en particulier autour des services et du commerce électronique.

Plusieurs entreprises américaines étaient représentées dont, notamment, ConocoPhillips (COP), Ford Motor, General Electric (GE), Chevron, Coca-Cola, Facebook Inc., Amazon Web Service, Oracle Corporation, Google, Master Card et Visa Inc. Ces dernières ont toutes manifesté leur souhait d’investir davantage dans le Royaume.

La délégation du Conseil des affaires États-Unis-ASEAN a eu l’occasion de rencontrer également le Ministre des Travaux publics et des Transports, le secrétaire d’État permanent à l’Économie et aux Finances, ou encore le secrétaire d’État aux Mines et à l’Énergie.

Le renforcement de la compétitivité du Cambodge

Le Ministre du commerce a tenu à souligner les efforts déployés par le Gouvernement Royal pour mettre en place des stratégies et des programmes de réforme. Les réformes visées concernent la réduction des coûts de production, le développement des infrastructures, et l’amélioration des politiques fiscales.

Celui-ci a également souligné la détermination de son ministère dans les négociations des accords de libre-échange avec l’ASEAN et l’élimination des obstacles au commerce ; le but étant le renforcement de la compétitivité du Cambodge et la protection des intérêts du secteur privé, tout en attirant d’avantage les Investissement Directs à l’Étranger.

Les représentants américains ont évoqué une pluralité de mesure dont notamment :

  • l’application des normes des véhicules de l’ASEAN,
  • les procédures d’importation d’équipements médicaux et d’équipements de soutien à l’aviation,
  • la lutte contre la contrebande transfrontalière de produits Coca-Cola,
  • le commerce électronique et le développement de l’économie numérique.

Historique des relations bilatérales

En 2018, la valeur des échanges commerciaux entre le Cambodge et les États-Unis a atteint à 4.264 millions de dollars américains, soit une augmentation de 23% par rapport à 2017.
Jusqu’en avril 2019, le commerce bilatéral entre les deux pays s’élevait à 1.656 millions de dollars, soit une hausse de 23,71% par rapport à la même période en 2018.

Selon la Banque Nationale du Cambodge, les Etats-Unis sont la deuxième destination pour les exportations, après l’Union Européenne. Ces dernières se composent majoritairement des vêtements et des chaussures.

Si les Etats-Unis ont suspendu certains programme d’aides notamment en soutien à l’administration des impôts ou à l’armée, les secteurs de la santé, agriculture, déminage et promotion de la société civile n’ont fait l’objet d’aucune sanction.

À l’heure actuelle, le Cambodge souhaite un renforcement des relations bilatérales avec les États-Unis dans le but de créer de l’emploi et d’améliorer les connectivités régionales. Cette optimisation sera possible par l’harmonisation des méthodes de production notamment.

Avec AKP, Phnom Penh, Juillet 2019

Tags:
Haut de page