Arts – Cambodia Urban Art, organisation de l’édition 2020

Cambodia Urban Art est une déferlante de peinture, de créativité et de talent qui inonde les rues de Phnom Penh chaque année depuis sa création en 2015.

Fresque de l’artiste Chifumi

Aux origines, une passion

Né en 2015 de l’artiste Chifumi, installé au Cambodge et fruit d’un partenariat avec l’Institut Français du Cambodge, le festival a pour but de promouvoir la jeune création au Cambodge.

Le street-artiste Chifumi  installé au Cambodge depuis 6 ans, souhaitait développer et unifier la scène artistique naissante du pays. Il y a découvert une scène artistique certes jeune et méconnue mais débordante d’énergie et de talent, qui ne demandait qu’à être développée.

Avec plus de 15 murs peints, une dizaine d’artistes locaux et internationaux invités, une multitude de concerts et d’expositions, tous les ingrédients étaient réunis pour marquer un véritable tournant dans la vie culturelle de Phnom Penh.

Après le retrait de l’Institut en 2017, le festival prend alors son indépendance. C’est ainsi que Laetitia Troussel reprend le flambeau aux côté de Chifumi.

Le duo Laetitia Troussel et Chifumi réunit désormais les artistes locaux, régionaux, internationaux, les talents et les modes d’expressions artistiques durant une semaine de pure création à couper le souffle des publics cambodgien et expatrié.

Crédit photo : Roman Deroubaix et Maé Bourigault

Préparation de la 5ème édition : un événement à l’ampleur artistique sans précédent

Si Laetitia est en charge de la levée de fonds, de la production et de la programmation, Chifumi dirige la partie artistique et la programmation.

Une programmation innovante

Cette cinquième édition promet de vous faire explorer les rues bourdonnantes de la ville, entre tradition et modernité, pour une aventure aussi colorée qu’underground !

Prévu en janvier 2020, le festival se diversifie et veut offrir la connaissance des arts urbains au plus grand nombre.

Ainsi, l’équipe prévoit une série de tours guidés des fresques de la ville pour découvrir l’histoire murale au fil des éditions.

Par ailleurs, le festival mettra en lumière trois thèmes majeurs :

  • Les arts vivants appliqués au street art
    N’y a-t-il que le hip hop pour représenter le Street art ?
    Les artistes muraux cambodgiens et étrangers, zoom sur les jeunes générations et sur le street art comme échange culturel. 
  • L’urbanisme et la pratique de la ville
    Qu’est-ce qu’habiter une ville par l’art ? Comment produire un événement culturel dans l’espace public au Cambodge ?
  • Les femmes artistes au Cambodge
Crédit photo : Roman Deroubaix et Maé Bourigault

Informations pratiques

Vous êtes artistes, entreprises, volontaires et vous souhaitez vous engager ? 

Contactez dès aujourd’hui Laetitia Troussel – cambodiaurbanart@gmail.com et visitez la Page Facebook du Festival

Haut de page