Initiative : Belaws, une nouvelle start-up

Alors que le nombre d’entrepreneurs augmente, c’est le monde juridique qui est à l’honneur avec le lancement de la start-up Belaws au Cambodge.

Soirée de lancement de Belaws – Crédit photo : Confluences

Mercredi 17 juillet dernier, s’est déroulée la soirée d’inauguration de la nouvelle start-up Belaws, en collaboration avec Confluences, accompagnateur et incubateur de projets entrepreneuriaux au Cambodge.

Pour l’occasion, de nombreux représentants étaient présents dont, notamment, le Ministère des Postes et Télécommunications, le Ministère du Commerce, l’Ambassade de France, et bien d’autres encore.

Une plateforme centralisée

Vincent Birot, le fondateur et PDG de Belaws nous explique en quelques mots le fonctionnement de la start-up.

Vincent Birot, fondateur et PDG de Belaws – Crédit photo : Confluences

Belaws est un guichet unique dont l’objectif est la mise en relation des entrepreneurs avec des experts juridiques locaux, régionaux et internationaux afin de répondre à leurs besoins.

Il vise à simplifier les démarches légales et administratives des entreprises, tant dans leur développement que dans leur gestion quotidienne.

Comme l’indique Vincent Birot, le PDG de la start-up, “Belaws fonctionne comme un cabinet international offrant des services juridiques à forte valeur ajoutée. Ces services sont réunis sur une plateforme digitale avec des prix fixés à l’avance.

En effet, la start-up proposera une pluralité de services juridiques, dont notamment les contrats commerciaux, les droits de propriété intellectuelle, les formalités d’établissement d’une entreprise ou encore les questions de droit fiscal.

Belaws est déjà implantée en Thaïlande, au Vietnam, en France ainsi qu’à Hong Kong et Singapour.

Un partenariat local

L’incubateur Confluences a été choisi pour le développement de l’entreprise sur le marché cambodgien.

Notre partenariat avec Belaws va permettre à Confluences de devenir un guichet unique pour les investissements étrangers au Cambodge. Nous proposons déjà toute une série de services, mais désormais une partie de ces dernier sera automatisée et optimisée afin de fluidifier les relations de travail,” explique Soreasmey Kebin, Directeur associé chez Confluences et co-président de la French Tech Cambodge.

Retrouvez toutes les informations utiles sur Facebook et le site internet.

Par Eva marcadé

Haut de page