Photographie – Livre – Entretien : Monika Tep et l’envie de tout dire

Beauté radieuse et femme d’énergie, Monika Tep a fait les beaux jours de quelques magazines cambodgiens il y a quelque années.
Aujourd’hui installée aux Etats-Unis, elle tente de poursuivre ses rêves d’actrice. Entre la gestion de son Institut de beauté, ses cours au ”Imagined Life Acting School”, Monika a pris le temps de coucher ses mémoires sur papier avec au final, un livre-mémoire : ” Life Between Two Worlds: My journey from Phnom Penh to Beverly Hills‘ ‘.
Le 9 juin 2019, Monika organisait le lancement officiel de la version définitive de son ouvrage là Beverly Hills avec tapis rouge, photographes et séance de dédicaces…Durant la préparation de son livre, Cambodge Mag s’était entretenu avec la jeune femme :

A propos de votre enfance

…Je suis née au Cambodge en 1985, à Phnom Penh. J’ai grandi dans la misère avec les séquelles de la guerre qui a emporté une partie de ma famille, dont mon père pratiquement dès ma naissance, je ne l’ai donc jamais connu. Je n’ai pas eu une enfance facile, en plus des privations liées à la pauvreté, j’étais battue, négligée et souvent humiliée. Je n’étais pas non plus très robuste et je tombais souvent malade…

A propos de courage

J’étais très proche de mon grand-père et je me rappelle encore de sa voix qui m’encourageait lorsque parfois je n’en pouvais plus de cette situation. Il me disait qu’un jour je deviendrais quelqu’un et que je devais surmonter ces moments difficiles en pensant que les lendemains seraient forcément meilleurs. Quelque part, je me dis maintenant que c’était peut-être un mal pour un bien, cette enfance difficile, que j’ai surmontée m’a quelque part endurcie et probablement donné le courage de m’en sortir plus que les autres.

A propos de rêves d’enfant

J’ai tout de même gardé quelques souvenirs d’enfance agréables. Vous savez, quand vous êtes gosse, vous pensez que tout est possible et, pour moi, ces rêves m’aidaient à survivre. Je rêvais de scène, de maquillage, de projecteurs, de modeling, je voulais être une star et nous jouions parfois avec ma petite sœur à nous maquiller et à jouer les top-model.

Monika. Photo fournie

A propos de carrière

Mon adolescence, vous la découvrirez dans mon livre. Mais, mon rêve d’enfant a commencé à se concrétiser à partir de 2008, alors que j’ai commencé à faire du shooting avec Sun Super Models au Cambodge. J’ai ensuite fait du modeling, posant pour plusieurs photographes à Phnom Penh, pour être ensuite publiée dans plusieurs revues et magazines et faire aussi quelques apparitions télévisées.
Shooting à Phnom Penh

A propos de réussite

A partir de 2010, j’ai eu la chance de m’installer à Los Angeles, en Californie, où j’ai obtenu un diplôme de spécialiste en maquillage artistique au ”Santa Monica College”. J’ai pu ouvrir mon propre salon assez rapidement. Ensuite, lors d’un voyage à Hollywood, j’ai rencontré Vincent Cirrincione, un producteur et agent artistique assez connu qui m’a conseillé de tenter une carrière d’actrice mais de suivre une formation sérieuse d’abord. Je me suis donc inscrite à la  ”Imagined Life Acting School” en 2014.
ife Between Two Worlds: My journey from Phnom Penh to Beverly Hills
Life Between Two Worlds: My journey from Phnom Penh to Beverly Hills
Pour ce livre, c’est tout simple, le titre est explicite, , il y parfois en nous un poids lié à nos souvenirs ou à un passé douloureux et il est important d’exorciser cela. Si en plus, on s’en sort et qu’un rêve d’enfant se réalise, cela peut devenir une belle histoire. Ma vie donne de nombreuses leçons, notamment : l’importance d’être reconnaissant, pourquoi vous ne devriez jamais perdre ce que vous pouvez partager, le pouvoir du pardon et comment transformer la tragédie en triomphe.
Propos recueillis par Christophe Gargiulo

Pour acheter le livre (version anglaise)

Haut de page