Phnom Penh – Statue : À la mémoire de Chea Vichea (ជា វិជ្ជា)

Monument

À l’extrémité occidentale du terre-plein du boulevard Sihanouk entre la rue Pasteur (51) et le Monument de l’Indépendance, on peut voir la statue en béton d’une homme tenant un micro de la main gauche et tendant le bras droit. Ce monument, qui ne restera probablement pas dans les annales de la statuaire khmère, semble représenter un chanteur se produisant sur scène devant son public. Mais il s’agit en réalité de la statue du célèbre syndicaliste Chea Vichea (ជា វិជ្ជា), assassiné le 22 janvier 2004.

Statue de Chea Vichea (Crédits photo : Pascal Médeville)
Statue de Chea Vichea (Crédits photo : Pascal Médeville)

Chea Vichea

Chea Vichea, né en 1968, avait participé à la fondation du Parti de la Nation Khmère, ancêtre du Parti Sam Rainsy. Il avait déjà été blessé lors de l’attentat à la grenade perpétré le 30 mars 1997 lors d’une réunion de son parti.

En 1998, il avait pris la direction du Syndicat Indépendant des Ouvriers du Royaume du Cambodge et luttait activement pour l’amélioration de la condition des ouvriers du textile. Le 22 janvier 2004, il est assassiné de trois balles par deux hommes à moto alors qu’il lisait un journal à l’un des kiosques qui se trouvent rue Pasteur, à l’angle sud-est avec le boulevard Sihanouk, le long du Wat Langka.

À l’époque, deux suspects avaient initialement été arrêtés et jugés. Le jugement a été cassé et les deux suspects libérés. Les véritables assassins de Che Vichea n’ont jamais été appréhendés.

Texte : Pascal Médeville ; Photographies : Wikipedia, Pascal Médeville

Haut de page