Nature : 243 espèces de moustiques appartenant à 20 genres répertoriées au Cambodge

Deux cent quarante-trois espèces de moustiques appartenant à 20 genres ont été répertoriées au Cambodge, indique un rapport du ”Cambodian Journal of Natural History”.

L'Aedes aegypti est le principal vecteur de transmission du virus de la dengue à l'homme, tandis qu'A. Albopictus est considéré comme le deuxième vecteur le plus important.
L’Aedes aegypti est le principal vecteur de transmission du virus de la dengue à l’homme

Cette recherche a été menée dans le but de déterminer la diversité et l’abondance relative des vecteurs de la dengue dans 19 écoles primaires de la province de Kampong Cham, et dans cinq écoles primaires de la province de Thbong Khmum.

Selon le rapport, des pièges BG-sentinelles et des pièges à lumière CDC ont été utilisés pour collecter les moustiques en mai et août 2017.

Trois espèces représentaient 63,5% de tous les moustiques collectés : Culex vishnui (groupe), C. quinquefasciatus et Anopheles indéfinitus.  Moins d’espèces de moustiques ont été capturées en mai qu’en août et davantage dans les pièges à lumière CDC par rapport aux pièges BG-sentinelles.

Il n’y a pas non plus de différence significative entre le nombre de moustiques Aedes aegypti présents dans les écoles sélectionnées pour le traitement insecticide par le projet ECOMORE 2 et dans les écoles qui ne seraient pas traitées. Avec 183 femelles A. aegypti (1,7% des captures) et 116 femelles A. albopictus (1%) recensées, les principaux vecteurs du virus de la dengue n’étaient donc pas l’espèce la plus abondante. Cependant, les vecteurs du virus de l’encéphalite japonaise tels que C. vishnui et C. quinquefasciatus sont abondants et peuvent infecter les humains vivant à proximité des écoles la nuit.

Avec ses conclusions, le chercheur a suggéré que la diversité des moustiques et l’abondance relative de leurs espèces dépendent de manière variable de l’habitat, de la saison et des lieux de repos. Il conclut que la lutte antivectorielle s’avère nécessaire pour protéger les enfants et les autres résidents des infections.

Par Khan Sophirom – AKP Phnom Penh, juin 2019 –

Haut de page