Gastronomie – Enseignement – ACAC : Remise des diplômes aux étudiants de la première promotion de l’Académie

Le 31 mai 2019 a marqué une étape essentielle dans l’histoire de l’Académie des Arts Culinaires du Cambodge (Academy of Culinary Arts of Cambodia, « ACAC »), puisque c’est à cette date qu’était organisée la cérémonie de remise des diplômes à la première promotion des étudiants de l’Académie.

Il y a deux ans était créé à Phnom Penh, en collaboration avec la Swiss Hotel Management Academy de Lucerne, un établissement d’enseignement professionnel au métier de cuisinier. A l’époque, cette création avait été saluée de façon unanime par les restaurateurs du Royaume, en butte à de grandes difficultés de recrutement. Si des formations existaient déjà, le plus souvent sous la houlette de diverses ONG, elles étaient très loin de pouvoir satisfaire les besoins, d’autant plus que l’essor exponentiel du tourisme au Cambodge se trouve confronté à un écueil de taille : si les investisseurs locaux et étrangers sont nombreux à installer des restaurants au Cambodge, l’une des principales difficultés consiste pour eux à trouver des cuisiniers professionnels ayant un niveau de formation conforme aux normes internationales.

Photo de groupe des diplômés
Photo de groupe des diplômés

C’est la raison pour laquelle la formation rigoureuse au métier de cuisinier proposée par l’ACAC, soigneusement planifiée avec l’aide de professionnels du secteur, a dès les prémisses été saluée comme étant en parfaite adéquation avec les besoins réels des restaurants.

31 étudiants

Le coût relativement élevé, à l’échelle du pays, de la formation (environ 4000 dollars pour deux ans) n’a pas rebuté les jeunes qui voulaient se lancer dans ce métier d’avenir. Trente-et-un étudiants constituaient la première promotion de l’ACAC. Parmi eux, vingt-et-un passionnés, dont neuf jeunes femmes, ont persévéré dans leurs efforts et ont reçu leurs diplômes et insignes. Une dizaine de postulants a malheureusement abandonné en cours d’étude, essentiellement pour des raisons de barrière linguistique : la formation de l’Académie, assurée par une équipe internationale de professionnels, est en effet délivrée en anglais. Ce point est primordial, car ces jeunes cuisiniers sont appelés à travailler dans les cuisines d’hôtels ou de restaurants de haute volée, et en ces lieux, la communication se fait presque toujours dans la langue de Shakespeare.

Pour cette cérémonie de remise des diplômes s’étaient mobilisées des personnalités de haut niveau. La première allocution a été faite par Son Excellence Maria Sargren, ambassadrice de Suède au Cambodge. La Suède, par le biais de son Agence internationale pour le développement, est en effet l’un des principaux contributeurs. Les frais de scolarité à la charge des étudiants sont, de fait, loin de pouvoir couvrir les frais de fonctionnement de l’Académie.

Mr. Urs Masshardt, président de la Swiss Hotel Management Academy, avait également fait le déplacement et a adressé aux diplômés un discours leur rappelant les exigences fondamentales du métier de cuisinier et les invitant à persévérer dans leurs efforts et dans la recherche de la perfection. Est ensuite intervenu Mr. Luu Meng, président de la Fédération Cambodgienne du Tourisme et chef bien connu au Cambodge comme à l’étranger. Mr. Luu Meng a dressé un tableau rapide de la situation de la restauration dans le Royaume et a insisté sur les besoins impérieux de formation dans ce secteur.

C’est avec une émotion visible que le directeur de l’ACAC, Mr. Markus Kalberer, a salué la persévérance et la ténacité de ces étudiants qu’il a suivis de près pendant deux ans. Enfin, Son Excellence Pal Sokhom, Secrétaire d’État au Ministère du Tourisme et responsable du Conseil de Direction de l’ACAC, a conclu les interventions en expliquant quels étaient les objectifs du gouvernement cambodgien en termes de développement du tourisme, et les perspectives pour les années à venir dans ce secteur.

Des invités de marque
Des invités de marque

Étaient également présents Son Excellence Tek Reth Kamrang, Secrétaire d’État au Ministère du Commerce, Son Excellence Hem Vanndy, Sous-secrétaire d’État au Ministère de l’Économie et des Finances, David Sequira, attaché économique auprès de l’Ambassade des États-Unis au Cambodge, ainsi que Richard Gillet, président de l’association des Disciples d’Escoffier au Cambodge.

Richard Gillet, président des Disciples d’Escoffier au Cambodge, lors de la remise des diplômes
Richard Gillet, président des Disciples d’Escoffier au Cambodge, lors de la remise des diplômes

Au-delà de l’aspect solennel de cette remise des diplômes, on a pu remarquer que les diplômés étaient saisis d’une véritable émotion. Les deux années passées à étudier côte à côte ont visiblement créé des liens d’amitiés très forts entre ces jeunes cuisiniers. Et, s’il était nécessaire de prouver que cette formation débouchait réellement sur une carrière, il suffirait de préciser que tous ces jeunes cuisiniers ont, avant même la fin de leur formation, trouvé un emploi. A titre d’exemple, deux d’entre eux ont été recrutés par le restaurant Tamu à Siemreap, un autre au Sushi Lab de Phnom Penh, un autre encore à l’Hôtel Rosewood à Phnom Penh… L’un des plus entreprenants a même décidé d’ouvrir son propre établissement.

La cérémonie se déroulait au premier étage de l’ACAC. Dans le public, nombreux, se trouvaient les parents et amis des diplômés, ainsi que plusieurs représentants de la presse venus couvrir cette cérémonie solennelle.

Texte : Pascal Médeville ; Crédits photos : ACAC

Pour consulter plus de photographies, cliquer ici…

Graduation Day 2019!On Friday, May 31, the very first graduation at the ACAC took place and we are very proud to…

Posted by Academy of Culinary Arts Cambodia on Tuesday, 4 June 2019

Haut de page