Forum ASEAN – Phnom Penh : Quand la Chine change le visage du tourisme

Durant le récent Forum ASEAN 2019 a eu lieu une conférence intitulée “Quand la Chine change le visage du tourisme”. Cet événement visait à mettre en évidence les opportunités mais aussi les risques pour les entreprises Françaises installées en ASEAN.

Trois intervenants ont pris la parole durant cette conférence : Mme. Véronique Riches-Flores, fondatrice et présidente du groupe “Riches-Flores Research”, Mr. Patrick Basset, directeur général d’AccorHotels Sud Est et Nord Est d’Asie, et Mr. Emmanuel Menanteau directeur Asie de Vinci Airports.

Voyagistes chinois à Siem Reap- Photographie AKP
Voyagistes chinois à Siem Reap- Photographie AKP

Mme. Véronique Riches-Flores a abordé le sujet du tourisme Chinois qui, elle le rappelle, est important et très présent en ASEAN de nos jours.  Tout d’abord, elle indique que le tourisme Chinois se développe très rapidement, qu’il est presque aussi actif que le développement économique de la Chine. Ce développement du tourisme Chinois en ASEAN correspond à une montée en puissance de la classe moyenne chinoise.

Celle-ci est aujourd’hui estimée entre 400 et 700 millions de personnes. La prépondérance de cette classe plus populaire donne naissance à un tourisme plus régionalisé. Cette tendance s’accompagne également de changements très importants en termes de développements d’infrastructures, de développements de moyens de communications (aériens et autres) dans les pays de l’ASEAN rappelle Mme. Riches-Flores. De plus, il existe une réelle volonté politique de la part des pays de l’ASEAN d’activer et de stimuler ce mouvement Les touristes Chinois sont présents partout dans le monde y compris en Europe, mais ils se déplacent en majorité vers des destinations proches de la Chine.

Depuis quelques années, les touristes Chinois sont beaucoup plus jeunes, la demande est donc différente. Leurs expériences touristiques et leurs souhaits évoluent donc très rapidement. Il existe une grande diversité de demande qui est en constante évolution.  Cette diversité pose de réels challenges pour les professionnels du tourisme. Selon Mme. Riches-Flores, Il faut réussir à répondre à la demande des touristes, en matière de shopping, de loisirs, de goûts culinaires… Les entreprises du secteur doivent adapter leurs offres.

Mais beaucoup d’interrogations…

Dans certains pays l’affluence massive de touristes Chinois pose des problèmes avec les autres touristes et la population locale. Le tourisme Chinois est aussi lié à une incertitude avec une certaine baisse du pouvoir d’achat. Par exemple en Thaïlande, le tourisme Chinois a baissé de 64% au premier trimestre de 2019.  Les professionnels thaïlandais du tourisme, préparés pour la vague chinoise, ont du revoir leur stratégie. Mme. Riches Flores indique aussi que La question environnementale est aussi très présente face au tourisme en général, et pas seulement face au tourisme Chinois. Elle pose la question suivante : Comment maîtriser les flux touristiques pour réduire les répercussions sur l’environnement ?

AccorHotels

Mr. Patrick Basset a ensuite expliqué le mode de fonctionnement du groupe AccorHotels face à la montée du tourisme Chinois.  Il indique que la Chine est un pays très important pour le groupe AccorHotels, qui représente 28% de sa clientèle en Asie. Le groupe compte 360 hôtels en Chine et 160 sont en cours de développement.

Il précise que la clientèle Chinoise a énormément changé en quelques années, tout d’abord dans les modes de réservation de chambres d’hôtels : aujourd’hui, 70% des réservations effectuées par des Chinois se font par téléphone mobile.  Le groupe AccorHotels veille aujourd’hui à adapter ses services pour cette clientèle. Par exemple, ils s’assurent que le personnel de leurs hôtels parle chinois, ils proposent également des plats Chinois dans les buffets.

Vinci Airports

Mr. Emmanuel Menanteau, directeur Asie de Vinci Airports a expliqué le mode de fonctionnement des touristes Chinois lors de leurs déplacements.  Tout d’abord, il confie que le développement massif de touristes Chinois génère un réel enthousiasme pour le groupe Vinci Airports. En 2018, 150 millions de Chinois sont sortis de leur pays, les principales destinations étaient l’Asie.

Mr. Menanteau indique que, contrairement aux idées reçues, les touristes Chinois ont les mêmes habitudes que nous, occidentaux. Ils choisissent leurs destinations en fonction de la beauté du lieu, de son attractivité, de sa sécurité et de son accessibilité. Le touriste Chinois voyage de plus en plus souvent, et il est de plus en plus fréquent qu’il voyage seul. Le mode de paiement électronique est aussi largement privilégié par ces derniers.

Concernant le Cambodge, Mr. Menanteau précise que le pays est en pleine croissance avec une arrivée massive de touristes principalement Chinois (41% des passagers à destination du Cambodge étaient Chinois en 2018).  Cambodia Airports dessert aujourd’hui 99 destinations depuis le Cambodge vers la Chine.

Mais le tourisme Chinois reste cependant un marché avec des risques. Les Chinois sont très sensibles aux risques politiques, ainsi qu’à la sécurité.

Par Eva Marcadé

Haut de page