Energie : Première goutte de pétrole cambodgien dans un ”proche avenir”

L’Assemblée nationale a adopté lundi un projet de loi sur le pétrole qui vise à gérer, promouvoir et développer l’industrie pétrolière du pays.

Le projet de loi sur la gestion du pétrole approuvé
Le projet de loi sur la gestion du pétrole approuvé

Le projet de loi a été approuvé à l’unanimité par 108 législateurs du Parti du peuple cambodgien (PPC), présents à la session parlementaire. Le ministre des Mines et de l’Énergie, S.E. Suy Sem, a déclaré que le projet de loi, initié en 1996, comportait neuf chapitres et 72 articles.

“Il vise à gérer et à mettre en valeur les ressources pétrolières de manière durable et efficace afin de contribuer au développement socio-économique à long terme”, a-t-il déclaré à l’assemblée. Il a ajouté que la loi contribuerait à attirer les investisseurs, et à renforcer leur confiance dans le secteur pétrolier du pays.

Selon le ministère des Mines et de l’Énergie, le Cambodge consomme 2,5 millions de tonnes de pétrole par an. Ce pétrole est intégralement importé de Singapour, de Thaïlande et du Vietnam, car le pétrole et le gaz des fonds marins cambodgiens n’ont pas été exploités.

S.E Suy Sem a déclaré que la société pétrolière et gazière basée à Singapour, KrisEnergy, développe une plate-forme pétrolière et d’autres infrastructures dans le champ pétrolifère d’Apsara, situé dans le bloc A du bassin khmer dans le golfe de Thaïlande. Le bloc A, d’une superficie de 3 083 km 2, est l’un des nombreux gisements de pétrole découverts au large des eaux territoriales cambodgiennes dans la province de Preah Sihanouk.

Le ministre a déclaré que le Cambodge devrait extraire sa première goutte de pétrole du bloc A dans un “proche avenir”. Le député Nin Saphon, a déclaré qu’en vertu de la loi, un développeur pétrolier bénéficiera d’une période maximale de 30 ans pour l’exploration et l’exploitation pétrolières.

Haut de page