Economie – BAD : Le Cambodge doit investir dans l’agriculture

Dans un récent rapport, la Banque asiatique de développement (BAD) estime que le Cambodge n’investit pas suffisamment dans la recherche agricole. Selon l’institution, cela pourrait entraver le développement du secteur.

Riziculteurs - Photographie ILO (CC)
Riziculteurs – Photographie ILO (CC)

Le Cambodge est l’une des quatre études de cas présentées dans le rapport, qui porte également sur le Bangladesh, la Chine et le Tadjikistan. L’étude vise à évaluer l’appui de la BAD à l’agriculture, aux ressources naturelles et au développement rural en 2005-2017 dans ces pays.

Le rapport de la banque rappelle que l’agriculture continue de jouer un rôle essentiel dans la croissance économique et l’éradication de la pauvreté dans le pays. Il constate que l’utilisation d’équipements et d’installations obsolètes compromet le volume et la qualité des résultats de la recherche en agriculture.

Selon l’étude, les projets agricoles financés par la BAD sont souvent confrontés à des problèmes de conception et de durabilité, dus à la faiblesse des institutions et au manque de fonds pour l’exploitation et la maintenance. Les projets agricoles de la BAD au Cambodge portent principalement sur les systèmes d’irrigation, le changement climatique, les infrastructures,et la numérisation.

Srey Vuthy, secrétaire générale au ministère de l’Agriculture, a déclaré à la presse locale que le secteur reste confronté à de nombreux challenges. «Le ministère se concentre maintenant sur un certain nombre de problèmes. Nous voulons que plus d’agriculteurs utilisent des équipements modernes. Nous travaillons également à la réduction des coûts de production, au développement de systèmes d’irrigation et à la construction de routes et de ports pour faciliter le transport des produits agricoles », a-t-il déclaré.

Haut de page