Découverte – Trekking : Tourisme responsable et durable dans les Cardamomes

Le Cambodge n’est pas seulement un pays de superbes temples et d’empires oubliés.

Trekking dans les Cardamomes
Trekking dans les Cardamomes

 

Le royaume abonde également de paysages sauvages et reculés, entourés de jungles épaisses qui en font une destination de plus en plus prisée pour les passionnés de randonnées.

Choix de randonnées

Il existe de nombreux choix de randonnées dans la jungle au Cambodge, comme le mont Bokor à Kampot, le parc national de Kirirom au sud ou le sanctuaire de la faune Kulen Promtep au nord. Mais, pour celui ou celle qui recherche une expérience 100% nature, les meilleures destinations sont soit Banlung dans la province de Ratanakiri, soit les montagnes de Cardamome au sud-ouest, qui comprennent également le parc national de Botum Sakor.

Le parc national Botum Sakor est le plus grand parc national du Cambodge. Cette région sauvage et spectaculaire n’est pas seulement l’emplacement du Cardamom Tented Camp, elle constitue également une merveilleuse évasion de la civilisation et l’un des meilleurs endroits pour pratiquer la véritable randonnée au Cambodge.

Cardamom Tented Camp

Cardamom Tented Camp n’est pas un hôtel comme les autres. Pour y accéder, il faut emprunter un bateau, et la capacité de bagages reste limitée tant sur le bateau que dans les tentes. Sur la jetée du village de Trapeang Rung, il existe des installations où il est possible de laisser les bagages volumineux en toute sécurité. Mais, dans la mesure du possible, il est recommandé de voyager léger…

Comme la plupart des hôtels, les animaux de compagnie ne sont pas acceptés. Il s’agit non seulement d’assurer la sécurité des animaux de compagnie, mais également celle de la faune du parc. L’écosystème délicat de Botum Sakor abrite certaines des espèces les plus rares au monde. Mieux vaut ne pas risquer de transmettre des maladies à la faune locale.

Malheureusement, aucun enfant de moins de 7 ans ne peut séjourner dans l’hôtel. En effet, la jungle peut être un endroit dangereux pour les jeunes curieux. Les familles qui s’y rendent avec des enfants âgés de 8 à 14 ans doivent également veiller à ce que leurs enfants soient accompagnés à tout moment par un adulte, et à ce que toutes les instructions destinées aux enfants en trek et en patrouille dans la jungle soient scrupuleusement respectées.

Leptoptilos javanicus
Leptoptilos javanicus – Marabout chevelu, faune des Cardamomes

Il existe plusieurs points de départ pour la randonnée et l’exploration de la biodiversité des  Cardamomes. L’un d’entre eux se trouve dans le village de Trapeang Rung sur l’autoroute 48. Dans le village, se trouve un ponton près du pont sur la rivière Trapeang Rung. Là, il est possible d’embarquer pour un voyage spectaculaire vers le Cardamom Tented Camp, au fond de la jungle sauvage de Botum Sakor.

Avec les rangers

Dans cet écolodge, il est possible de participer à toutes sortes d’activités. Des randonnées guidées et des excursions sur la rivière sont parmi les activités proposées les plus populaires. Ces activités aident également les visiteurs à comprendre les défis de la protection de la flore et de la faune spectaculaires de Botum Sakor. Le projet Cardamom Tented Camp est une initiative partenaire avec l’ONG Wildlife Alliance. Le camp est né de la nécessité de mettre en œuvre une initiative durable qui contribue à protéger l’environnement du parc. Les activités écologiques comprennent également la randonnée avec les Wildlife Alliance Rangers, des acteurs clés dans la protection du parc contre l’exploitation forestière illégale, le braconnage et les empiétements.

Un autre excellent point de départ pour la randonnée dans les Cardamomes est le village de Chi Phat. Là, Wildlife Alliance gère un projet d’éco-tourisme offrant un revenu alternatif aux villageois. Ces derniers dépendaient autrefois du braconnage et de l’exploitation forestière illégale pour gagner leur vie. À présent, ils sont employés comme guides en raison de leur connaissance exceptionnelle de la région, et proposent des treks spectaculaires au sein de paysages magnifiques. Ce projet contribue donc largement à la protection de la biodiversité de la région, tout en démontrant que le tourisme responsable peut aussi s’avérer durable.

Trekking en savane avec le Cardamom Tented Camp
Trekking en savane avec le Cardamom Tented Camp

Quelle que soit la destination choisie pour le trekking au Cambodge, il est important de bien planifier son voyage. Voici quelques conseils pour bien préparer une aventure de trekking, ce à quoi il faut s’attendre et les besoins pour profiter pleinement du voyage.

1. Forêt dense

Le trekking au Cambodge ne ressemble pas au trekking dans d’autres parties du monde – comme par exemple dans l’Himalaya ou au Népal, où il est possible d’admirer des vues spectaculaires sur les montagnes. La jungle est par définition dense, et se trouve vite entourée de végétation épaisse. Il sera aussi possible de rencontrer des traces d’animaux sauvages, qu’il s’agisse d’oiseaux ou de singes dans la canopée ou de pistes fraîches d’éléphants sauvages, de bantengs, de léopards ou d’autres animaux exotiques.

Gibbon dans les Cardamomes
Gibbon dans les Cardamomes

2. Quand y aller

Pendant la saison des pluies, qui dure généralement de juin à octobre, Botum Sakor, les Cardamomes et le Ratanakiri sont frappés par de fortes averses qui rendent le trekking presque impossible. Les sentiers deviennent glissants et dangereux, et camper à l’air libre peut s’avérer cauchemardesque. Les meilleures périodes pour faire du trekking sont de novembre à mars, quand le temps sec et les températures plus fraîches sont pratiquement garantis.

Cardamom Tented Camp
Cardamom Tented Camp

3. Suceurs de sang !

Lors de nombreuses randonnées sous les tropiques, il est possible de rencontrer des sangsues et le Cambodge ne fait pas exception ! Ces petites bestioles suceuses de sang ne vivent pas dans l’eau, mais dans la litière de feuilles du sol de la forêt, où elles ont l’habitude de s’attacher aux jambes des randonneurs. Pour réduire les risques, il est recommandé de porter un pantalon long, niché dans les chaussettes, avec une paire de bottes robustes. Rien ne garantit que ces survivants aguicheurs ne trouveront aucun moyen de s’incruster, mais cela les aidera à réduire l’occasion qui leur est offerte. En revanche, les sangsues cambodgiennes sont de petite taille.

4. Températures

Même en cas de trekking pendant la saison sèche, quand les températures sont plus fraîches, le soleil peut être assez traître, même par temps couvert et gris ! Il est recommandé d’apporter un chapeau, de la crème solaire et des lunettes de soleil pour les chemins en clairière. Une veste imperméable légère est également essentielle, même pendant la saison sèche car des averses soudaines peuvent toujours se produire. Bien sûr, ne pas oublier appareil photo et batteries.

5. Vêtements chauds

On oublie souvent les vêtements chauds, indispensables lors d’une randonnée nocturne dans la jungle. Même s’il fait chaud et humide pendant la journée, les températures peuvent vraiment baisser la nuit, surtout lors de trekking en montagne. Une écharpe peut également être très utile la nuit. Le fait de prendre froid peut être une expérience désagréable et priver le randonneur de son énergie pour la journée suivante de trekking. Ne jamais sous-estimer l’importance des vêtements chauds, même sous les tropiques !

Pour plus d’informations sur les activités de trekking du Cardamom Tented Camp, telles que les patrouilles de gardes forestiers, et les forfaits Trekker, Explorer, Adventurer et Jungle Camp.

Réservation
Tel: +855 966 410 783
Email: sales@cardamomtentedcamp.com

Par Allan Michaud – C.Gargiulo

Haut de page