Tourisme – Initiative : L’aventure Urban Tales

L’équipe de Cambodge Mag a été invitée à participer à un concept implanté au Cambodge depuis le mois de janvier : Urban Tales. Le concept a vu le jour à Hanoï en 2014.

Le principe ? Se mettre dans la peau d’aventuriers à la recherche d’une antiquité khmère en partant sur les traces d’un mystérieux explorateur français se nommant Anatole Pasquier. Il s’agit d’un jeu se situant la frontière du jeu de rôle et de la carte au trésor tout en proposant une visite interactive de la ville de Phnom Penh.

L’aventure commence par la lecture d’une étrange lettre
L’aventure commence par la lecture d’une étrange lettre

Urban Tales part du constat suivant : Les voyageurs arrivant à Phnom Penh n’y restent que pour un séjour de très courte durée. Pourtant, la ville de Phnom Penh possède un patrimoine d’une grande richesse qui ne demande qu’à être découvert. Il n’est pas rare de passer de passer devant des bâtiments anciens sans les remarquer.

Aventure

Notre aventure commence à la bibliothèque Nationale du Cambodge, très souvent ignorée par les touristes et expatriés, alors qu’elle fait partie des plus beaux édifices coloniaux conservés à ce jour. Nous sommes alors reçus par une employée du département d’archéologie de l’Université des Beaux-Arts de Phnom Penh. Il faut retrouver une relique perdue.

Durant notre expérience, notre pèlerinage nous mène à explorer divers lieux appartenant à l’histoire de Phnom Penh : de l’édifice historique aux bâtiments coloniaux restaurés tout en passant par des monuments religieux encore mal connus par les voyageurs traversant Phnom Penh. Durant notre périple, nous avons pu observer que le patrimoine de la capitale est bien présent mais qu’il ne demande qu’à être découvert.

Urban Tales permet aussi aux touristes de s’immerger dans le quotidien des locaux. A travers l’exploration de petites ruelles cachées, nous rencontrons des habitants en plein travail, en pleine préparation du repas, fabriquant de petits objets à destination des pagodes. Afin de nous aider à nous repérer dans la ville, plusieurs éléments nous ont été remis (boussoles, carte de Phnom Penh datant de l’époque coloniale…) et également un petit téléphone pour contacter notre correspondante en cas d’égarement.

Petite cérémonie après avoir élucidé le mystère
Petite cérémonie après avoir élucidé le mystère

Tout au long du parcours, nous avons également rencontré plusieurs intervenants qui ont pu nous fournir des indices supplémentaires afin d’avancer dans notre quête. Cette aventure à travers la ville se déroule de manière ludique, elle convient aussi bien aux adolescents qu’aux adultes à la recherche d’une visite originale de la capitale du Cambodge.

Carte de Phnom Penh à l’époque de l’Indochine française
Carte de Phnom Penh à l’époque de l’Indochine française

Avis et conseils :

Nous avons été très bien accueillis par la chef des opérations, Mme Samir Leang Mey ainsi que par tous les intervenants, tous francophones. Le parcours est réalisé de manière méthodique, ludique et enrichissant. Cette aventure nous révèle des endroits de Phnom Penh dont nous n’avions pas idée. Cette activité est idéale pour les touristes souhaitant découvrir la ville sous un angle plus orignal, plus authentique. Cette visite montre que Phnom Penh n’est pas seulement une ville en pleine expansion, mais qu’elle possède aussi une riche histoire.

Nous vous conseillons de vous équiper de vêtements et chaussures adaptés à la marche ainsi que de penser à vous hydrater, car toutes les étapes se font à pied.

Texte et photographies par Eva Marcadé et Hugo Bolorinos

Haut de page