Petits métiers – Phnom Penh : Les mécaniciens de la rue

Ce sont des petites mains bien utiles en cas de pépin-moto dans Phnom Penh ou ailleurs. En cas de problèmes, crevaison, démarreur bloqué, ou tout simplement pour des petites opérations d’entretien, les mécaniciens de la rue sont plusieurs milliers à Phnom Penh à proposer, souvent à même le trottoir, des dépannages éclair pour des sommes souvent modiques. Si la crevaison ou le déraillage sont les dépannages les plus fréquents, ces petites mains de la rue sont également capables de changer un pot d’échappement, un démarreur, ou un éclairage défaillant. Photographies par Hugo Bolorinos.

Petits métiers - Phnom Penh : Les mécaniciens de la rue
Petits métiers – Phnom Penh : Les mécaniciens de la rue

Ces mécaniciens sont généralement des autodidactes qui ont appris sur le tas. Et, il arrive parfois qu’ils découvrent comment réparer une panne en même temps que leur client. Donc, en cas de panne ”difficile”, il n’est pas rare qu;ils entreprennent de démonter une partie de la moto, voire la moto toute entière. Il est donc prudent, dans ce cas, de s’armer de patience.

La garantie étant un concept un peu étrange à leurs yeux, il est également prudent de vérifier que la moto fonctionne avant de payer et de partir. Toutefois, si le client revient quelques dizaines de minutes après alors que le problème mécanique persiste ou réapparaît, il est très probable que celui-ci soit servi sans frais supplémentaires.

Les mécaniciens de la rue
Les mécaniciens de la rue

Alors que la poussière en saison sèche et les inondations de la mousson mettent souvent à mal les mécaniques des motos, il est prudent de faire appel à ces petites mains qui semblent souvent ravis de dépanner un étranger et de le compter parmi leur clientèle régulière.

Haut de page