Diplomatie : Le Premier ministre du Népal, KP Sharma Oli, en visite officielle au Cambodge

Après sa visite au Vietnam, le Premier ministre du Népal, KP Sharma Oli se rendra au Cambodge où il rencontrera le Premier ministre cambodgien Hun Sen. Les deux leaders s’étaient rencontrés au Népal lors du Sommet Asie-Pacifique de Katmandou l’année dernière. Le Premier ministre du Népal effectuera une visite officielle de trois jours du 13 au 15 mai 2019. Lors de la visite, KP Sharma Oli aura des audiences au Palais royal, déposera une couronne au monument de l’indépendance et visitera le Win-Win Memorial.

Le Premier ministre du Népal, KP Sharma Oli,
Le Premier ministre du Népal, KP Sharma Oli,

Le Premier ministre népalais participera au Forum des affaires Cambodge-Népal et prévoit ensuite des visites de courtoisie à Samdech Say Chhum, président du Sénat et Samdech Heng Samrin, président de l’Assemblée nationale. Il s’entretiendra également avec le Premier ministre Hun Sen.

KP Sharma Oli quittera Phnom Penh dans l’après-midi du 15 mai.

Questions

Des experts en politique étrangère se sont toutefois inquiétés dans la presse des prochaines visites d’Oli dans les pays de l’Asie du Sud-Est, affirmant que le Népal n’avait aucun engagement diplomatique important ni aucune interaction significative en termes de commerce et d’investissements avec eux. Selon eux, les visites contrediraient également la politique d’austérité financière annoncée par le gouvernement, qui vise à alléger le fardeau des caisses de l’État.

Les experts estiment que le Premier ministre devrait définir ses priorités en matière de visites à l’étranger et dans les pays où les chances de maximiser les avantages sont élevées. «Il n’y a jamais eu de visites de haut niveau du Népal dans ces deux pays d’Asie du Sud-Est….Une visite au Bangladesh aurait plutôt été plus fructueuse, par exemple, en termes de connectivité énergétique. Il n’y a pas eu de visite à Moscou depuis plus de dix ans. Au lieu de cela, nous avons choisi ces deux pays, Vietnam et Cambodge où nous n’avons même pas nos ambassades. “, a déclaré Nishchal Nath Pandey, directeur de South Asian Studies

A propos

Khadga Prasad Sharma Oli, couramment désigné sous les appellations raccourcies K.P. Sharma Oli voire K.P. Oli, né le 22 février 1952, est un homme d’État népalais, cadre dirigeant du Parti communiste du Népal (marxiste-léniniste unifié) (ou PCN-MLU) et Premier ministre du 12 octobre 2015 au 4 août 2016, puis de nouveau à partir du 15 février 2018.

Le 30 septembre 1994, il est nommé ministre de l’Intérieur, dans le cabinet minoritaire PCN-MLU dirigé par Man Mohan Adhikari, et occupe ces fonctions jusqu’à la démission du cabinet, le 12 septembre 1995.

Le 2 mai 2006, il est nommé premier vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, dans le cabinet dirigé par Girija Prasad Koirala, et demeure dans ces fonctions jusqu’à la mise en place du cabinet intérimaire (incluant cinq ministres maoïstes), également dirigé par Girija Prasad Koiral, le 1er juillet 2007. Il est alors remplacé, dans ses anciennes fonctions, par Sahana Pradhan, également membre du PCN-MLU.

Le 10 avril 2008, il est battu dans sa circonscription lors de l’élection de l’Assemblée constituante. Il est en revanche élu lors de l’élection de la 2e Assemblée constituante en 2013.

Le 11 octobre 2015, il est élu Premier ministre à la tête d’une fragile coalition. Mis en minorité, il démissionne le 24 juillet 2016.

Le 15 février 2018, il redevient Premier ministre suite à la victoire de la coalition de gauche aux Élections législatives népalaises de 2017.

Haut de page