Développement : Palmarès des Thnot d’Or 2019

Fondation Kinal

La Fondation Kinal est à l’origine de ce qui est désormais un événement majeur pour les jeunes chercheurs cambodgiens dans le domaine de l’agro-alimentaire : les Thnot d’Or. Ce prix est destiné à promouvoir chez les jeunes Cambodgiens l’esprit et les efforts de recherche dans le domaine de l’agronomie et des technologies de l’alimentation. Cette initiative avait été lancée en 2018. La Fondation Kinal, créée en 2014 par le Dr. Hay Ly Eang, est l’expression la plus concrète de la volonté des deux sociétés du Dr. Hay, Confirel et PPM, de contribuer de façon proactive au développement du Royaume. L’idée fondatrice est que, pour que le développement soit durable, les ressources humaines constituent un facteur essentiel. Et c’est pour le renforcement de ces ressources que la Fondation Kinal entend œuvrer.

Remise du premier prix des Thnot d’Or 2019 par le secrétaire d’État Nao Thuok (extrême gauche) et le Dr. Hay (deuxième à partir de la gauche)
Remise du premier prix des Thnot d’Or 2019 par le secrétaire d’État Nao Thuok (extrême gauche) et le Dr. Hay (deuxième à partir de la gauche)

Thnot d’Or

L’édition 2018 des Thnot d’Or avait déjà bénéficié d’un très large écho : la cérémonie de remise des prix avait été présidée par le secrétaire d’État Yuth Phouthang, et la compétition avait été coorganisée par le Ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche. Les Thnot d’Or bénéficient en outre du soutien de l’AFD (Agence Française pour le Développement). L’édition 2018 avait été remportée par une équipe de l’Institut Saint-Paul, qui avait présenté un projet pour l’optimisation de l’exploitation du bananier.

Pour l’édition 2019, le thème du concours était le suivant : Valorisation d’un produit typique du terroir cambodgien pour contribuer à l’amélioration du revenu des familles paysannes, dans le respect de l’environnement.

Cette année, 27 équipes avaient présenté un dossier : 8 de l’Institut de Technologie du Cambodge, 13 de l’Université Royale d’Agronomie, 1 du Collège National d’Agriculture de Prek Leap, 2 de l’Institut Saint-Paul, et enfin 3 de l’École Nationale d’Agriculture de Kampong Cham.

Le jury du prix était composé de spécialistes du secteur de l’agro-alimentaire et de représentants du Ministère de l’Agriculture et du Ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports. Après avoir étudié tous les dossiers présentés, le jury en a finalement présélectionné six qui ont pu participer à la finale qui s’est déroulée le 25 mai 2019. C’est lors de cette finale qu’ont été sélectionnés les trois projets jugés les plus intéressants.

Projet ITC

C’est finalement un projet présenté par une équipe exclusivement féminine de l’Institut de Technologie du Cambodge (ITC), conduite par Mlle Nov Chanpisal, et intitulé « Mise au point de nouveaux produits de l’ananas », qui est monté sur la première marche du podium. Le deuxième prix a été attribué à une autre équipe de l’ITC, qui présentait un projet portant sur la fabrication de boulettes alimentaires végétales. Enfin, le troisième projet primé était porté par une équipe de l’École Nationale d’Agriculture de Kampong Cham et s’intéressait à la transformation de la noix de coco.

Ces trois projets ont été respectivement récompensés de prix de 1000, 500 et 250 dollars. Mais plus que la somme d’argent reçue, ce sont le prestige et la satisfaction de voir leur travail reconnu qui ont surtout été importants pour les lauréats. Les prix ont été remis par le secrétaire d’État Nao Thuok et par le Dr. Hay, en présence de nombreux journalistes.

Texte : Pascal Médeville ; Photo : Fondation Kinal

Haut de page