Crime – Rapport : +50% d’affaires criminelles impliquant des étrangers

Un rapport de la police nationale publié mardi indique que les ressortissants chinois restent les principaux auteurs d’actes criminels parmi les étrangers dans le Royaume au cours du premier trimestre 2019.

+50% de délits impliquant des étrangers
+50% d’affaires criminelles impliquant des étrangers

82 affaires pénales impliquant des ressortissants étrangers ont été enregistrées de janvier à fin mars 2019. Cela représente une augmentation de près de 50% par rapport aux 55 affaires impliquant des ressortissants étrangers au cours de la même période en 2018. La plupart des crimes ont été perpétrés dans les provinces de Preah Sihanouk, de Siem Reap, et de Phnom Penh.

Durant ce premier trimestre, la police nationale a procédé à 341 arrestations comprenant 241 ressortissants chinois, 49 ressortissants vietnamiens, 26 ressortissants thaïlandais, quatre sud-coréens et trois américains. Le rapport indique également que 211 ressortissants étrangers originaires de 35 pays différents ont été victimes d’un crime, ce qui représente une augmentation d’environ 15% par rapport au premier trimestre 2018.

En septembre dernier, le ministère de l’Intérieur a créé un groupe de travail chargé d’apporter un soutien supplémentaire à la police provinciale de Preah Sihanouk afin de réprimer les crimes consécutifs à l’afflux de ressortissants chinois.

Le porte-parole de la police nationale, le lieutenant général Chhay Kim Khoeun, a déclaré qu’il n’était pas surpris que les ressortissants chinois soient classés parmi les premiers sur la liste. ”Il y a de nombreux investisseurs chinois dans le royaume…le développement économique et les investissements ont attiré davantage d’investisseurs et de touristes étrangers, mais aussi davantage de criminels qui tentent d’établir des réseaux”, a-t-il précisé.

Haut de page